Vodafone lorgne aussi sur AT&T Wireless

Cloud

Cingular, le premier a faire acte de candidature, fera-t-il le poids face au premier opérateur mondial de mobile?

La cession du troisième opérateur de téléphonie mobile américain AT&T Wireless continue à susciter bien des convoitises. Après la proposition ferme de Cingular, c’est au tour du géant Vodafone de fourbir ses arguments.

Selon The Observer, la directeur général de l’opérateur britannique a demandé à ses conseillers financiers de rédiger un argumentaire destiné à convaincre le marché de l’opportunité d’une offre d’achat sur le groupe américain valorisé à 30 milliards de dollars. Pour se faire, Vodafone devrait d’abord sortir de Verizon Wireless (numéro un du marché) dans lequel il ne détient que 44% et ensuite racheter la totalité des parts de AT&T Wireless. Pour Vodafone, il s’agit de faire vite. AT&T Wireless a fixé au 13 février la date limite de dépôt des offres de reprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur