Vodafone lorgne toujours et encore sur SFR

Cloud

Le premier opérateur mondial de téléphonie mobile a également d’autres cibles

Arun Sarin, directeur général du groupe britannique, a une nouvelle fois souligné son intérêt pour le français SFR (Cegetel/Vivendi)lors d’une présentation aux investisseurs. Il a expliqué que le groupe avait une

“excellente” couverture géographique, mais qu’il restait intéressé par SFR, dont il détient 44% du capital. Le premier opérateur mondial de mobile indique également qu’il restait intéressé par l’Europe de l’Est. Arun Sarin a ajouté que beaucoup d’autres régions dans le monde, en Asie et en Afrique notamment, présentaient de fortes perspectives de croissance avec un faible taux de pénétration, et que des acquisitions y permettraient de créer de la valeur pour les actionnaires. “Si des occasions se présentent, nous comptons les étudier”, a-t-il dit. “Mais je tiens à vous rassurer sur le fait que nous avons des critères stricts en la matière. Le risque n’est pas le même d’un pays à l’autre”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur