Vodafone s’empare finalement du turc Telsim

Cloud

France Télécom avait abandonné la course

Le géant britannique Vodafone poursuit son expansion à l’Est. Après le rachat de quelques opérateurs mobiles d’Europe centrale (voir nos articles), le groupe remporte aujourd’hui l’appel d’offres de cession de Telsim, deuxième opérateur turc de téléphonie mobile.

Vodafone mettra 4,55 milliards de dollars sur la table pour s’emparer de Telsim et de ses 8 millions d’abonnés. La deuxième offre la plus élevée a été formulée par le koweïtien MTC, avec 4,53 milliards de dollars. La Turquie fait figure d’Eldorado pour les opérateurs mobiles. Face à la saturation des marchés matures, les groupes de téléphonie mobile mettent le cap à l’Est. “C’est un pays intéressant, avec une population nombreuse et un faible taux de pénétration”, explique Vodafone. Egalement intéressé, France Télécom a finalement jeté l’éponge il y a quelques jours. Officiellement, le groupe français explique qu’il a décidé de se retirer du processus de privatisation de l’opérateur turc à cause d’“une procédure d’enchères inflationniste”. “Nous avons décidé de nous retirer du processus d’enchères de Telsim parce que nous pensons qu’il entraînera une inflation des prix, à des niveaux qui ne seront plus justifiés par les actifs”, a déclaré un porte-parole de France Télécom à Bloomberg.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur