Vodafone transfère sa R&D de la Silicon Valley à Londres

MobilitéRéseaux

Vodafone va rapatrier son Xone pour rapprocher ses équipes de recherche et développement de ses clients européens. L’opérateur signe également un accord avec le canadien Roger.

Vodafone a annoncé son intention de rapatrier ses activités de R&D en Europe. L’opérateur britannique va transférer son centre de développement Xone de la Silicon Valley, où il était ouvert depuis 2011, à Londres.

Cette initiative s’inscrit dans le mouvement de retrait du marché américain que Vodafone a amorcé avec la vente des parts que l’opérateur détenait dans Verizon Wireless en septembre 2013 pour se concentrer sur le marché européen. Vodafone entend ainsi rapprocher géographiquement ses activités de développement et d’innovation de ses clients en Europe mais aussi en Afrique et Inde.

Accélérer la mise sur le marché des produits

Les employés du Xone auront pour mission de construire et tester de nouveaux prototypes d’appareils, développer des applications et services en correspondance avec la stratégie de l’opérateur, et accélérer la mise sur le marché des produits innovants. Une nouvelle équipe d’ingénieurs, architectes techniques et designer sera animée sous la responsabilité de Pratapa Bernard. Ancien dirigeant de la branche consommateurs de Vodafone sur les marchés émergents, il succède à Fay Arjomandi.

Vodafone garde néanmoins un pied en Amérique du Nord. L’opérateur conserve le siège de son fonds d’investissement, Vodafone Ventures, en Californie. Tout comme la filiale entreprise Vodafone Global Enterprise qui maintient sa présence dans la Silicon Valley.

Partenariat avec l’opérateur canadien Roger

En parallèle, Vodafone vient d’annoncer un accord de partenariat avec son homologue canadien Rogers Communications. Les deux opérateurs profiteront de ce partenariat exclusif pour développer de nouvelles opportunités commerciales, notamment dans la 4G. Cela permettra probablement aux entreprises clientes de Vodafone Global Enterprise de bénéficier d’accords de roaming sur le territoire canadien et inversement.

Roger vient ainsi s’ajouter au programme de Vodafone composé d’une trentaine de partenaires opérateurs dans le monde (dont SFR) répartis sur une cinquantaine de pays. Autant d’accords qui permettent à l’opérateur britannique d’étendre ses offres de services de télécommunications sur l’ensemble de la planète.

crédit photo  © Radu Bercan – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les inventeurs hi-tech européens ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur