VoIP: 11% du trafic en France

Régulations

La téléphonie sur Internet n’en finit pas de séduire, soutenue par l’agressivité des abonnements triple-play. De son côté, le fixe poursuit son érosion

Les Français sont fans de téléphonie sur Internet. Aguichés par les économies sur leurs factures télécoms, et par des abonnements triple-play de moins en moins chers et de plus en plus disponibles, ils utilisent en masse la VoIP.

Encore marginale en 2005, la VoIP devient aujourd’hui un acteur de poids du secteur des télécoms. Ainsi, selon le dernier Observatoire des marchés réalisé par l’Arcep, le régulateur des télécoms, la VoIP représentait 11% du trafic sur les réseaux au quatrième trimestre 2005, contre 6% au premier trimestre de l’an dernier. On comptait 3,3 millions d’abonnements VoIP à la fin du trimestre, soit une hausse de 252% sur un an. Une progression importante qui pourrait plus impressionnante : les services du type Skype ne sont pas pris en compte dans cette étude. Pour le régulateur, le développement de la téléphonie sur IP et des nouvelles offres (accès à Internet, TV sur DSL), est rendu possible par l’essor rapide du dégroupage en France. Le nombre de lignes dégroupées a presque doublé en un an, passant de 1,5 million de lignes à fin 2004 à 2,8 millions à fin 2005. Près de 592.000 lignes font l’objet d’un dégroupage total à la fin de 2005. La baisse du nombre d’abonnements téléphoniques “classiques” (-2,8% sur un an, un million de lignes en moins pour un total de 39,96 millions) est largement compensée par la croissance rapide des abonnements à un service de téléphonie sur IP, ajoute l’Arcep. Outre la VoIP et le haut débit, le marché français des télécoms est encore une fois dopé par l’essor continu de la téléphonie mobile. Le nombre total de clients dépasse 48 millions au quatrième trimestre 2005. La croissance sur un an atteint 8%, soit un rythme légèrement supérieur à celui observé au cours des trois années précédentes. Essor du multimédia mobile Les services multimédias mobiles (MMS, services Wap, e-mail, ..) ont été utilisés par plus de 14 millions de clients au quatrième trimestre 2005 soit près de 30% de l’ensemble des clients des opérateurs mobiles. Les revenus des services mobiles (téléphonie et transport de données) représente 4,1 milliards d’euros au quatrième trimestre 2005 soit près de 40% de l’ensemble des revenus du marché des communications électroniques. Globalement, le marché des communications électroniques en France s’élève à 10,4 milliards d’euros de revenus au quatrième trimestre 2005. Les trois principaux segments du marché que sont la téléphonie fixe et mobile et Internet totalisent près de 8 milliards d’euros, soit un taux de progression de 4,9% par rapport au quatrième trimestre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur