Voix sur IP: Free choisit IBM et Cirpack

Réseaux

Pour fournir des services voix sur IP à l’ensemble des foyers français, le FAI a retenu IBM, avec les solutions de Cirpack. Explications

L’objectif est de déployer, au plus vite, un réseau téléphonique national de nouvelle génération. Le fournisseur d’accès Internet, on s’en souvient, a fait le pari d’être le premier, sinon parmi les tout premiers à proposer de nouveaux services, grand public, de téléphonie sur IP (ToIP) sur lignes DSL (

Digital subscriber line) dégroupées, grâce à son modem “Freebox”. Ce service téléphonique vient en complément du service ADSL dans les régions où Free a déjà déployé sa propre infrastructure DSL sur la base de la boucle locale dégroupée de France Télécom. Une vingtaine d’agglomérations sont ouvertes: Paris, Lyon, Grenoble, Aix, Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes, Caen, Rouen, Lille, Nancy, Strasbourg, Dijon, Besançon, Montpellier. Vont s’y ajouter Besançon, Mulhouse, Colmar et d’autres ultérieurement. Avec sa Freebox ou modem DSL, Free a promis un service de téléphonie aussi simple que le téléphone analogique. L’utilisateur branche son téléphone sur le boîtier (fourni gratuitement) et des fonctionnalités comme la configuration de sa ligne et de ses renvois via une interface Web, la présentation du nom de l’appelant, le signal d’appel, le transfert, la conférence à trois, la messagerie vocale, etc. Le contrôle de la qualité de service Au coeur de son infrastructure, Free a fait installer le commutateur SuperNode de Cirpack: c’est lui qui contrôle les appels des abonnés VoIP via le protocole MGCP (Media gateway control protocol) et les transmet via le protocole de signalisation SIP-T (Session initiation protocol for telephone) aux autres commutateurs Cirpack installés en France et reliés au réseau RTC (Réseau téléphonique Commuté). Le SuperNode est bâti sur une grappe (“cluster”) de serveurs IBM eServer xSeries fonctionnant sous Linux, de classe opérateur, et hébergeant l’application “SoftSwitch Class-5” de Cirpack gérant les abonnés. “Cette solution devrait évoluer au gré de la croissance du trafic téléphonique et gérer de gros volumes de services à la demande“, explique Free. Le “provider Internet” prévoit également l’ajout progressif de composants de l’environnement SPDE (Service provider delivery environment) d’IBM à l’infrastructure. Des tarifs très ‘IP’

Grâce aux toutes dernières technologies “softswitch” de Cirpack et aux services d’IBM, le déploiement de cette solution permettra à un très grand nombre d’abonnés résidentiels de téléphoner gratuitement de manière illimitée en France, et de bénéficier de tarifs particulièrement attractifs pour les appels internationaux et les appels vers les mobiles: 3 centimes la minute, pour l’Allemagne, les Etats-Unis et le Japon.” De surcroît, les abonnés pourront être joints sur leur numéro de téléphone Free au prix d’un appel local, et cela depuis toute la France…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur