Pour gérer vos consentements :
Categories: BlockchainCloud

Volte-face : AWS lance deux services blockchain

Re:Invent 2018 : Andy Jassy, le P-DG d’AWS (Amazon Web Services) a levé le voile sur deux nouveaux produits relevant de la blockchain.

Il y a tout juste un an, à l’occasion de la conférence re:Invent 2017, il déclarait pourtant ne pas être intéressé par les services relatifs à la blockchain.

La donne a changé et la blockchain, au-delà du buzz que cette technologie génère, démontre l’étendue de son champ d’applications.

Il faut aussi également dire que plusieurs autres acteurs importants du cloud, comme, entre autres, IBM, Oracle et Microsoft, ont adopté la blockchain depuis un certain temps en tant que nouvelle méthode pour résoudre les problèmes de chaîne logistique par exemple. Le leader du marché du cloud ne pouvait donc plus se satisfaire de rester attentiste.

Support d’Ethereum et d’Hyperledger Fabric

AWS Managed Blockchain consiste en un service géré de blockchain, avec le support d’Ethereum et d’Hyperledger Fabric.

Cette nouvelle offre permettra aux clients nécessitant un traitement transactionnel sécurisé et décentralisé d’utiliser un service AWS blockchain géré.

Concrètement AWS Managed Blockchain permet aux utilisateurs de créer et de gérer des réseaux blockchain évolutifs à l’aide d’Ethereum ou d’HyperLedger.

QLDB : l’analyse de l’évolution de la blockchain

Quant à QLDB (Amazon Quantum Ledger Database), le second service lancé par AWS, il s’agit d’une base de données entièrement gérée, basée sur la blockchain et dotée d’une autorité de confiance centrale. Elle permet aux clients de répliquer une copie de l’activité réseau de la blockchain, ce qui permet d’analyser l’activité du réseau en dehors du celui-ci et de mieux comprendre les tendances.

QLDB présente l’avantage d’être facile à utiliser, le service fournissant aux développeurs une API de type SQL, un modèle de données de document flexible et une prise en charge complète des transactions.

AWS de préciser « qu’il n’y a pas de serveurs à gérer et pas de limites de lecture ou d’écriture à configurer. Avec QLDB, vous ne payez que ce que vous utilisez ».

De surcroît, une passerelle existe entre les deux services. En effet, les données d’Amazon Managed Blockchain peuvent également être transférées dans Amazon QLDB pour analyse.

Recent Posts

Sigfox en redressement judiciaire : la chute d’une pépite qu’on voyait licorne

Une période d'observation de six mois démarre pour l'entreprise toulousaine Sigfox, en quête d'un repreneur.

4 heures ago

Salaires IT : des rémunérations à six chiffres… aux Etats-Unis

La Silicon Valley, Seattle et New York proposent les salaires Tech les plus élevés. En…

6 heures ago

Tech : comment motiver et retenir les talents

Face aux difficultés de recrutement des profils technologiques les plus recherchés du marché, la mise…

10 heures ago

Gestion des données de référence : le top 10 des fournisseurs

Qui sont les têtes d'affiche de la gestion des données de référence (MDM) et comment…

11 heures ago

Ransomware au ministère de la Justice : où en est-on ?

LockBit 2.0 a épinglé le ministère de la Justice à son tableau de chasse. À…

14 heures ago

Stéphane Boulanger, nouveau DOSI du PMU

Le PMU nomme Stéphane Boulanger au poste Directeur des Opérations et des Systèmes d'Information (DOSI).

1 jour ago