Vote électronique: le Pentagone fait volte face

Régulations

On arrête tout! Finalement, les autorités militaires ont décidé de tout geler pour cette année de campagne présidentielle. Nous avions relaté les failles du système…

Machine arrière, toute! Le Pentagone renonce au vote électronique par Internet, pour l’instant. Le lancement du système SERVE est reporté. Récemment, une équipe d’experts mandatés par le gouvernement américain avait conclu que ce système de vote électronique n’était ni fiable ni suffisamment sécurisé.

Un communiqué constate: «Puisque le risque d’une attaque de grande envergure est très important, nous recommandons d’arrêter immédiatement le développement du programme SERVE et de ne pas tenter une expérience similaire dans le futur tant que les infrastructures Internet et informatiques domestiques n’ont pas fondamentalement été repensées » expliquent les experts dans les conclusions de leur étude. Ce rapport a été co-écrit par Barbara Simons, ancienne présidente d’ACM, David Jefferson, expert en calcul parallèle et en vote électronique et Avi Rubin, expert en sécurité. David Wagner, autre expert qui a apporté sa contribution, s’était notamment illustré en fustigeant les lacunes du protocole WEP (Wi-Fi)et des algorithmes liés à la communication GSM. L’étude est disponible sur: www.servesecurityreport.org Aurélien Cabezon, Vulnerabilite.com (c)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur