Voyages-sncf fait son mea culpa

Sécurité

Ce jeudi 7 août, la SNCF a publié un message à l’attention de ses clients. Elle revient sur les problèmes d’accès à son site de réservation en ligne

Comme certains d’entre-vous ont pu le constater, l’accès à la r éservation et aux horaires de train a été rendu impossible à deux reprises entre le mardi 29 juillet et le vendredi 1er août.Les équipes de Voyages-sncf.com vous présentent leurs sincères excuses pour la gêne que ces incidents vous ont occasionnée“. Voilà, en substance, le message de la SNCF.

Simple, clair. Le problème d’accès serait donc lié à une panne matérielle et logicielle suite à une banale opération de maintenance réalisée à 5 heures du matin. Il aura fallu ensuite plus d’une journée aux techniciens pour résoudre le problème puisque le site ne fut accessible que le lendemain vers midi.

Face à la demande en billets, la direction du site a donc décidé d’en limiter l’accès pendant deux heures pour “effectuer les optimisations nécessaires afin d’éviter une nouvelle indisponibilité prolongée“.

Pour sa défense, la SNCF tient à rappeler la popularité de son site avec 700.000 visiteurs par jour et près de 150.000 transactions quotidiennes.

Quant au respect des données personnelles, autre critique formulée par des experts cités alors par le Canard enchaîné, la compagnie joue la carte de la confiance : “Cette panne n’a affecté à aucun moment la sécurité de vos transactions ou la confidentialité des données personnelles que vous nous confiez“. Pourtant les spécialistes avaient imaginé sept scénarios catastrophes,depuis la panne sèche du système durant plusieurs heures jusqu’à la fraude massive en passant par la diffusion d’informations erronées auprès du client“.

Comme nous vous le disions pendant les évènements, on attend donc encore le jour où face à une panne majeure, un prestataire pourra avertir correctement ses usagers dans un délai raisonnable. Une information qui arrive à l’heure en somme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur