Pour gérer vos consentements :
Categories: DéveloppeursProjets

Visual Studio Code : une version web made in Microsoft

« Visual Studio Code (Preview). N’importe où, n’importe quand, entièrement dans votre navigateur. » Depuis quelques jours, ce message s’affiche lorsqu’on se rend sur vscode.dev. Et avec lui, effectivement, une version web de l’éditeur. Sans back-end, toutefois. Donc sans possibilité de compiler, d’exécuter et de déboguer des applications. Pour le moment, en tout cas*.

Pas non plus de terminal au menu. Quant aux extensions, ne fonctionnent que celles qui ont été adaptées pour le web.

Microsoft l’affirme : vscode.dev ne remplace pas github.dev. Ce dernier – lancé en août – en est une « variante ». Avec, entre autres différences, les thèmes, le format des URL et l’authentification.
La version web de Visual Studio Code – qui peut fonctionner hors ligne une fois chargée – a aussi la particularité d’intégrer nativement Azure Repos. Même si à l’heure actuelle, c’est en lecture seule.

On utilisera de préférence Chrome ou Edge. En tout cas si on souhaite accéder aux fichiers locaux via l’API File System Access. Il faut, sinon, les ouvrir un par un en passant par l’explorateur système.

On nous annonce, pour la plupart des langages, la prise en charge de la coloration syntaxique et de la complétion automatique. Avec TypeScript, JavaScript et Python, s’y ajoutent l’interprétation sémantique. C’est sur les langages du web (HTML, CSS, LESS…) qu’on se rapproche le plus de l’expérience du client de bureau.

Il est possible de basculer, sur l’interface web, entre les versions stable et expérimentales de VS Code.

* Des outils sont en cours de développement pour donner accès à du compute. Illustration ici avec un PoC pour Go.

Illustration principale © BillionPhotos.com – Adobe Stock

Recent Posts

La France a-t-elle les moyens de mesurer la menace ransomware ?

La France a-t-elle les outils pour évaluer la menace ransomware ? Éléments de réponse sous…

2 heures ago

Antitrust : Nextcloud rallie l’écosystème français contre Microsoft

Une dizaine d'entreprises françaises se liguent à la plainte que Nextcloud a déposée en début…

6 heures ago

Collaboratif : Jamespot étoffe son portefeuille avec Diapazone

L'éditeur logiciel français Jamespot ajoute la brique d'orchestration de réunions Diapazone à son offre collaborative…

3 jours ago

Gestion des secrets : pourquoi les équipes DevOps sont à la peine

Les pratiques DevOps de gestion des secrets d'une majorité d'organisations ne sont pas normalisées et…

3 jours ago

Visioconférence : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche de la visioconférence et qu'attendre de leurs offres ? Éléments…

3 jours ago

Fargate : une nouvelle étape dans la transition Arm d’AWS

Le moteur serverless Fargate vient allonger la liste des services AWS exploitables avec les instances…

3 jours ago