Wall Street, point d’orgue de la guerre entre HP, IBM et Sun

Cloud

HP, IBM et Sun font feu de tout bois autour de Wall Street et des services financiers, mais Sun a pris de l’avance en équipant la Bourse de New York d’une plateforme x86 Opteron sous Solaris

La présence de Sun sur les marchés financiers ne date pas d’hier ! Le fabricant dispose en effet avec ses partenaires développeurs de plus de mille solutions d’applications financières pour sa plateforme Unix, Solaris, que d’ailleurs 15 nouvelles applications viennent de renforcer.

Architecture de référence sur le marché financier, Solaris vient de nouveau confirmer son rôle à Wall Street, avec la signature d’un nouveau contrat d’équipement de serveurs Sun Fire V20z et du tout nouveau V40z. Pied de nez à sa concurrence, le contrat va en particulier accompagner la migration de serveurs Intel Xeon vers des serveurs Sun Fire Opteron, qualifiés de plus performants, grâce en particulier à la technologie Hypertransport d’AMD. La réponse des opposants à Sun n’a pas tardé à émerger, d’autant que déclaré cible prioritaire, par HP par exemple, Sun Microsystems semble reprendre du poil de la bête et vouloir enfin adopter une stratégie certes plus large, mais surtout plus claire (lire notre article). Premier à dégainer, IBM a annoncé la signature d’un accord avec la firme Random Walk Computing pour la distribution des solutions et services financiers WOLF (Web Order Logic Framework) sur les serveurs Unix et Linux de Big Blue sur base Power. De son côté, Hewlett Packard a indiqué qu’en 18 mois, 200 clients Sun ont migré vers des solutions HP, dont une quarantaine spécialisés dans les services financiers. Comme on peut le voir, la ?bête’ Sun n’est pas encore morte que les ?chasseurs’ IBM et HP ne manquent pas de s’acharner sur sa présumée dépouille toujours vivante?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur