Wanadoo progresse mais finit moins bien l’année

Cloud

La pression sur les prix de l’ADSL a provoqué un net ralentissement de l’activité du FAI au dernier trimestre 2003

La filiale Internet de France Télécom, numéro un du haut débit en France, a poursuivi sa croissance vertueuse en 2003. Mais de manière moins importante que les années précédentes.

Wanadoo a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 2,6 milliards d’euros, en progression de 26%, grâce au développement de l’internet rapide. Le fournisseur d’accès internet a annoncé avoir 9,153 millions de clients en Europe fin 2003 (+7%), dont 2,453 millions en haut débit (câble et ADSL) contre 1,374 million un an plus tôt. La branche “Accès, Portails, e-Merchant” affiche une progression de 42% à 1,7 milliard d’euros sur l’année. Les revenus d’audience (publicité, liens sponsorisés) progressent de 37%. Le segment “Annuaires”, principal contributeur aux résultats, est en progression de 4% à 918 millions sur l’exercice. 9 millions de clients Si ces résultats sont en ligne avec les objectifs du groupe, le détail de l’activité inquiète les observateurs. En effet, le chiffre d’affaires a brutalement fondu au quatrième trimestre. L’activité n’a progressé que de 13% pendant cette période pourtant faste. Ce taux était de 29% au troisième trimestre, de 30% au deuxième et 38% au premier. Ce ralentissement s’explique notamment par la baisse des tarifs de gros de France Télécom dans notre pays. Si elle a permis à Wanadoo de baisser ses prix, elle a également provoqué une réaction de la concurrence qui a également franchement revu ses prix à la baisse. Wanadoo indique avoir recruté 382.000 clients haut débit au cours du dernier trimestre, dont 368.000 ADSL. La France, premier marché du groupe, apporte l’essentiel de la croissance avec 252.000 nouveaux abonnés, suivi des Pays-Bas (54.000), de l’Espagne (42.000) et de la Grande-Bretagne (35.000).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur