Wanadoo rassure

Cloud

La filiale internet de France Telecom affiche le premier bénéfice de son histoire et dépasse même les attentes des analystes.

Dans le contexte morose du secteur des télécoms, les derniers résultats de Wanadoo sonnent comme une bonne nouvelle. Le groupe annonce ainsi pour 2002 un chiffre d’affaires de 2,075 milliards d’euros, en progression de 33%. Les analystes tablaient de leur côté sur un CA de 2,064 milliards.

Selon la filiale de France Telecom, l’activité a surtout été généré par le segment “accès, portail, e-commerce” (+67%) et par les annuaires (+4%). Dans le détail, Wanadoo revendique au total 8,535 millions de clients (+41%) dont 1,374 million à l’ADSL. C’est bien le haut débit qui est le plus source de croisssance : les abonnés au haut-débit représentent désormais 16% du parc total contre 9,0% fin 2001. Satisfaction générale Du côté des analystes et des observateurs, on a, pour une fois, le sourire. “C’est plutôt bon. C’est dans le haut de la fourchette. C’est meilleur au niveau de l’accès et de l’ADSL. Les offres lancées en octobre ont plu aux clients”, dit un expert travaillant pour un grand courtier parisien. Ces mêmes spécialistes sont par ailleurs confiant pour 2003 en confirmant une hausse du chiffre d’affaires de 25 à 30%. Ces bons résultats ne vont pourtant pas rassurer les salariés du groupe. En effet, des rumeurs de plus en plus pressantes de plan social se font jour. Même si la direction ne fait aucun commentaires, les syndicats annonce 148 suppresions de poste, notamment dans l’activité des contenus. Wanadoo pourrait être la première victime du plan drastique d’économies engagé par le nouveau président de France Telecom, Thierry Breton. Wanadoo à l’étranger

En Grande-Bretagne, Freeserve compte 2,574 millions de clients actifs contre 2,244 millions un an plus tôt. Bien qu’en progression de 44%, le nombre d’abonnés payants n’est que de 925.000. L’Espagne, où le groupe a racheté eresMas, totalise 1,463 million d’utilisateurs actifs. Wanadoo fait état de 574.000 clients pour les Pays-Bas, la Belgique et le Maroc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur