Wanadoo s’appête à vendre sa division jeux-vidéos pour 1 euro…

Cloud

Pas beaucoup de commentaires sur un coûteux dossier…

Wanadoo Edition, la filiale jeux-vidéos du FAI français, n’a jamais été une affaire rentable. Pesant sur les comptes du groupe, Wanadoo a décidé de s’en débarrasser. Avec un prix de vente “attractif”: 1 euro symbolique selon des sources professionnelles. Le FAI a confirmé que cette cession était en cours sans faire d’autres commentaires.

Wanadoo Edition avait été créé en 2000 afin, d’une part, de distribuer des jeux vidéo disponibles sur CD roms, consoles ou sur Internet, et d’autre part de développer des produits originaux pour l’Internet haut débit. Wanadoo Edition est issu de la fusion entre l’éditeur de jeux vidéo Index + et France Télécom Multimédia Editions. Le FAI a racheté en 2002 pour 13,1 millions d’euros la totalité des titres de Wanadoo Edition encore détenus par les actionnaires minoritaires, soit 40% du capital. Ensuite, Wanadoo avait engagé au début de l’année un plan social prévoyant la suppression de 102 postes, soit un tiers de ses effectifs, répartis entre tous les services de la division. Aujourd’hui, Wanadoo Edition a fait l’objet d’un amortissement exceptionnel de 14,2 millions d’euros sur écart d’acquisition, selon les comptes consolidés du premier semestre 2003. En outre, des dépréciations complémentaires de 8 millions d’euros ont été enregistrées. Bref, cette filiale a coûté très cher à Wanadoo et à son propriétaire France Télécom. Emmanuel Olivier, le fondateur d’Index +, qui avait alors revendu ses 25% de parts de Wanadoo Editions, serait, selon les milieux professionnels, un des candidats les mieux placés pour le rachat de Wanadoo Editions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur