Avec Wear, Salesforce aide au développement d’apps sur les wearable devices

CloudDSILogicielsMobilité

Salesforce.com vient de lancer une plateforme pour aider les développeurs à réaliser des applications pour les vêtements et accessoires connectés.

Le marché du wearable device, ou celui des vêtements et accessoires connectés, est aujourd’hui en phase émergente, mais son potentiel de croissance est important. Au point que les grands acteurs IT se positionnent pour ne pas manquer ce phénomène. Salesforce fait partie des sociétés qui considère que « la technologie wearable est la prochaine étape de la révolution mobile », déclare Daniel Debow, senior vice-président de Salesforce.

Pour aider les développeurs à créer des applications pour ces terminaux, Salesforce lance wear, une plateforme pour les programmeurs. Elle intègre le Wear Developer Pack qui comprend des applications de référence, du code Open Source et de la documentation. Pour l’instant, cette plateforme s’adresse à 6 terminaux et environnements, les Google Glass, Wear d’Android, les montres connectées Peeble, Gear de Samsung  et les bracelets connectés Myo et Nymi de Bionym.  On notera qu,e dans la liste produite par le spécialiste du CRM en mode SaaS, figure aussi ARM, qui est très présent dans la mobilité et s’intéresse fortement à l’Internet des objets. Salesforce indique que le pack wear pour les développeurs est d’ores et déjà disponible et qu’il est intégré pour les détenteurs de licences pour le CRM et Salesforce1.

Des apps de référence pour les commerciaux

Daniel Debow souligne à nos confrères d’Informationweek que le développement sur les vêtements et accessoires connectés n’est pas chose facile : « il y a plusieurs facteurs de forme, plusieurs écrans et différents processus d’exécution. Certains terminaux requièrent une connexion avec un smartphone, d’autres pas ». Avec Wear, « nous nous occupons de la plomberie et laissons aux développeurs le soin de construire, de designer et de déployer des applications sécurisées pour les métiers et de connecter les wearables devices à la platefrome Salesforce », précise le dirigeant. Il cite plusieurs exemples de programmes de référence comme l’application de suivi de la productivité des commerciaux « Today », qui a été optimisé pour la Samsung Gear 2. Pour la montre Pebble, la firme de Marc Benioff propose une application sur le trafic web et sur l’analyse des ventes. Enfin sur les Google Glass, l’entreprise propose un programme de gestion des travailleurs sur site.

La plateforme de développement de Salesforce va s’étoffer au fur et à mesure des lancements des prochains wearable device. On attend pour le mois d’octobre une montre connectée chez Apple.  Google pourrait aussi se lancer sur le terrain des montres ou des bracelets connectés. Un marché en pleine expansion, comme le montre une étude du cabinet IHS qui prévoit que 50 millions de terminaux wearable seront vendus en 2014. Un total qui devrait atteindre 180 millions de ventes en 2018.

A lire aussi  :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur