Pour gérer vos consentements :
Categories: ComposantsM2M

‘Wearable electronics’ : Intel muscle son nano-ordinateur Edison

Intel entend bien ne pas louper les nouveaux secteurs détectés comme porteurs pour la micro-électronique. Les appareils électroniques à porter sur soi apparaissent ainsi comme le nouvel eldorado à investir. A cet effet, Intel a dégainé en début d’année son nano-ordinateur Edison prêt à être intégré dans ces nouveaux produits. Cette première mouture va évoluer tandis qu’une seconde version avec un processeur autre que le Quark est annoncée.

Ajout d’un hub de capteurs

La société dirigée par Brian Krzanich annonce en effet avoir fait des améliorations. De la taille d’une carte mémoire SD, l’Edison avait notamment des prédispositions limitées pour la prise en charge de capteurs. Un comble quand on sait que le domaine d’applications de ces produits électroniques à porter sur soi sera en grande partie le fitness et le quantified self.

La mise à jour lui permet ainsi de gérer plus de capteurs via un hub (pour la localisation, la détection de l’environnement et de lumière). L’ajout de ces capteurs va augmenter sa surface à raison de 1 mm sur chaque côté. Et Intel de préciser que cela ne se traduira pas par une augmentation importante de la consommation d’énergie. Ce point est essentiel pour des appareils destinés à fonctionner sur batterie.

La connectivité sans fil a également été améliorée pour faciliter le transfert de données vers le Cloud notamment.

Edison v2 avec Atom Silvermont ?

Une nouvelle version de l’Edison équipée d’un processeur Atom à architecture Silvermont va également étoffer la gamme, indique Intel. Le processeur en question sera un double cœur cadencé à 500 MHz qui remplacera donc le SoC Quark gravé en 22 nm (intégrant un processeur 32 bits à deux cœurs cadencés à 400 MHz). L’objectif sera d’apporter une seconde itération avec une puissance de calcul accrue, plus d’entrées/sorties et un plus large support logiciel. Reste à connaître la consommation électrique de cette nouvelle version ainsi que sa taille qui devrait s’éloigner ostensiblement du format carte SD.

Il faudra bien compter sur Intel et ses cœurs Quark et ses puces Atom Silvermont pour l’Internet des Objets (IdO). Intel entrevoit clairement ce secteur comme levier de croissance pour les livraisons de processeurs. Mais, la concurrence promet d’être rude avec les puces à technologie ARM, via les architectures Cortex-M0, Cortex-M0+, Cortex-M3 et Cortex-M4.

Crédit photo Intel.


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Recent Posts

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

2 jours ago

Géolocalisation en entreprise : un suivi proportionné ?

Utilisés dans le cadre professionnel, smartphones et véhicules peuvent être géolocalisés par l'employeur. Qu'en pensent…

2 jours ago

Salesforce : avec Bret Taylor, Marc Benioff prépare sa succession

Promu co-CEO, Bret Taylor pilote avec Marc Benioff le prochain chapitre de Salesforce. Leurs mots…

2 jours ago

Data et cybersécurité : les métiers les plus mouvants du SI ?

Les métiers de la data et de la cybersécurité concentrent une part importante des évolutions…

2 jours ago

Teams Essentials : une réponse à la Commission européenne ?

Microsoft dégaine une offre qui permet d'accéder à Teams indépendamment de sa suite bureautique cloud.…

2 jours ago

« Convergences numériques 2022 » : le Cigref, Numeum et d’autres interpellent les présidentiables

Cigref, Numeum, Cinov, Afnum... L'industrie numérique française sert les rangs pour peser sur les programmes…

3 jours ago