Web Speech API : le navigateur Google Chrome à l’écoute des internautes

Poste de travail

La reconnaissance vocale fait son entrée dans la version bêta de Google Chrome 25. Le butineur en profite également pour intégrer des mécanismes permettant d’éliminer les extensions non désirées.

Google vient de mettre en ligne la version bêta du navigateur web Chrome 25. La principale nouveauté de cette mouture est la présence de l’API Web Speech, qui permet d’ajouter des fonctions de reconnaissance vocale au butineur.

Un double regret toutefois. La spécification W3C de Web Speech comprend une composante synthèse vocale, qui ne semble pas encore présente dans Chrome. De plus, le Web Speech s’appuie sur des serveurs tiers pour la reconnaissance vocale. Pour Chrome, ce sont ceux de Google. Pourra-t-on faire confiance à la firme pour ne pas exploiter ces données ?

Extensions : le grand nettoyage

Chrome 25 met également fin à un calvaire qui touchait les utilisateurs de Windows : l’installation silencieuse d’extensions au sein du navigateur par des applications tierces (antivirus, outils de communication, etc.).

Une pratique devenue courante, les extensions permettant de suivre les opérations de surf avec précision… et donc de tirer des informations personnelles de l’internaute… à son insu.

Un menu sera maintenant affiché afin d’avertir l’utilisateur de l’installation silencieuse d’une extension. Dans le même temps, toutes les extensions installées précédemment de la sorte seront désactivées, dans l’attente d’une validation de la part de l’utilisateur. Google fait ainsi le grand ménage. Personne ne s’en plaindra.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un champion du navigateur web Chrome ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur