Webwag lance un nouveau concept : le WOD

Régulations

Le site web annonce le lancement de “Widget On Demand” (WOD). Six
mois après sa création, Webwag souhaite rendre les widgets plus facilement
accessibles et surtout plus populaires

Avec ce nouveau service WOD, le portail de Franck Poisson (Ancien Google France) créé il y a six mois permet aux internautes de générer leurs propres widgets. La technologie WOD ajoute à celles des moteurs de widgets existants une interface plus simple et plus conviviale pour les internautes.

Cette nouvelle technologie permet de sélectionner simplement avec le pointeur de la souris une zone dans un site internet et de la transformer instantanément en widget.

L’innovation WOD adresse la plupart des sites, y compris ceux ne disposant pas d’un flux RSS ou indisponibles en widget !

Franck Poisson, fondateur de Webwag, déclare à l’occasion du lancement de WOD :“D’ici à 3 ans, un internaute sur deux aura sa page personnelle d’accès au web, composée à la demande. Une très grande majorité des sites sera widgetisée parce que c’est une attente de fond des internautes et une tendance inéluctable dans la façon de consommer le web. La technologie WOD répond à cette attente en simplifiant la vie des internautes ! Au lieu de passer en revue site par site ceux auxquels on accède régulièrement, on les affiche tous sur une seule page, en un clic. Avec WOD, nous popularisons les widgets en les mettant à la portée de tous et en laissant libre cours à la créativité de chacun !”

À ce jour, les widgets permettent d’assembler et de composer en une page personnalisée, des sites disposant d’un flux d’informations réactualisées en permanence (appelé aussi flux RSS) ou déjà disponibles sous la forme de widgets (météo, cours de bourse, fils d’information, etc.).

Cet assemblage s’effectue via la saisie de l’adresse web (URL) des sites en question ou à partir d’une liste prédéterminée, imposée par les grands plateformes connues de widgets.

La page personnalisée affiche alors automatiquement les flux RSS des sites dans le widget.

Pour Webwag, il existe à l’heure actuelle deux problèmes en ce qui concerne les widgets :

– Si le site que l’internaute affectionne ne dispose pas de flux RSS (soit environ 70 à 90% des sites existants), il n’y aura pas accès via un widget !

– Les widgets aujourd’hui proposés couvrent 0,0000032% des pages les plus populaires? 8.000 widgets sont en effet diffusés par les plates-formes les plus connues, contre 25 milliards de pages considérées comme les plus populaires? (cf. Google Index).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur