Wikipedia attaqué par la fille adoptive de Jacques Chirac

Régulations

Anh-Dao Traxel a fait les frais de propos peu scrupuleux d’un internaute, publiés sur sa biographie dans Wikipedia.

N’importe qui peu contribuer à l’encyclopédie universelle du web Wikipedia. C’est d’ailleurs ce qui en fait sa puissance. Un idéal qui engendre des dérives, puisque Anh-Dao Traxel, la fille adoptive de Jacques Chirac, se dit victime de diffamation. Elle a porté plainte contre l’encyclopédie en ligne. Troisième fille de l’ex-président, adoptée en 1979, elle a été mariée une première fois puis a divorcé.

L’objet du litige vient de ces éléments repris et «déformés » sur l’encyclopédie du web.Anh-Dao Traxel aurait donc « abandonné ses enfants à la charge de son ex-mari, l’objectif de la jeune femme étant de refaire sa vie avec son second mari (…) et ainsi profiter de son nom et des avantages liés à celui-ci », écrit le contributeur qui se présente sous le pseudonyme de Homninex.

Wikipedia se défend en expliquant que Anh-Dao Traxel à porté plainte contre le rédacteur et non contre la plate-forme contributive. Mais on peut s’interroger sur l’efficacité ou même l’absence de moyens mis en place pour vérifier les informations apportées au site. Ce n’est pas le premier cas avéré d’informations erronées publiées sur l’encyclopédie, mais lorsqu’elles touchent à une personne, cela donne évidemment une toute autre dimension. Face à ces risques de dérives, Wikimedia, la fondation qui développe Wikipedia, est d’ailleurs en train de tester des mécanismes de vérification des informations publiées sur sa plate-forme et espérer réduire les futures dérives.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur