Les smartphones de Wiko gagnent du terrain en France

MobilitéSmartphones
Le Darkside de Wiko

Wiko (et à travers lui le Chinois Tinno) devient de plus en plus présent en France. Ce succès, c’est aussi celui des marques locales, qui s’imposent en Europe.

Digitimes note l’appétit des consommateurs européens pour des marques locales, proposant des smartphones à bas coût. En France, Wiko (qui est adossé au fabricant chinois Tinno) dispose de 15 % de parts de marché, ce qui le place en seconde place des marques de smartphones, derrière Samsung, et devant des géants comme Apple, LG et Sony.

La raison de ce succès est simple : des prix tirés vers le bas, au travers d’une optimisation maximale des filières de fabrication et de distribution chinoises. Le tout est associé à un modèle de distribution agressif, que ce soit en ligne ou en grande surface. Wiko profite également du boom des forfaits sans engagement, lesquels ne donnent pas droit à l’achat de smartphones subventionnés par les opérateurs.

Des smartphones dès 50 euros

Ce succès massif de Wiko a participé à la redéfinition des lignes du marché des smartphones en France, avec des prix plus accessibles, allant de 50 euros pour les terminaux d’entrée de gamme, à 200 euros pour les modèles les plus avancés.

La société marseillaise n’est pas la seule à avoir réussi à se glisser sur le marché des smartphones. Digitimes souligne ainsi que Fly (lié au constructeur chinois Ningbo Bird) est devenu le numéro deux en Russie, et que le Chypriote Prestigio monte actuellement en puissance dans les pays d’Europe de l’Est.

À lire aussi :
Les ventes de smartphones dépassent celles des téléphones portables classiques
Smartphones : les constructeurs chinois prêts pour le haut de gamme
Wiko se lance sur le marché des tabphones avec le Darkside

Crédit photo : © Wiko

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur