WiMax: Alcatel signe une alliance avec Intel

Régulations

Alcatel s’allie à Intel pour soutenir cette prochaine technologie permettant des accès Internet sans fil à très haut débit

Après le premier fondeur mondial Intel et différents opérateurs télécoms mondiaux, c’est au tour du géant Alcatel d’annoncer son soutien à la future norme WiMax. Un soutien de poids.

Alcatel et Intel ont annoncé avoir conclu une “alliance stratégique” pour “la définition, la standardisation, le développement, l’intégration et le marketing” de solutions de bout en bout WiMax. Le vice-président exécutif et directeur général d’Intel Communications Groupe, Sean Maloney, déclare dans le communiqué que “les opérateurs vont avoir besoin de s’appuyer sur des fournisseurs solides, tels qu’Alcatel, pour garantir la fiabilité et l’évolutivité de leurs déploiements WiMax”. Et de poursuivre: “La position leader d’Alcatel dans les accès à haut débit fixes et mobiles, associée à l’expertise d’Intel dans le développement et la standardisation de nouvelles technologies, va aider à accélérer l’acceptation de Wimax par le marché mondial des services haut débit”. L’arrivée d’Alcatel est une très bonne nouvelle pour cette technologie encore balbutiante. Déjà leader dans les lignes DSL, l’équipementier européen pourrait assez rapidement donner un coup d’accélérateur à son développement. Car le WiMax a de forts potentiels. Il ressemble au Wi-Fi en permettant un accès sans fil à haut débit. Mais contrairement au Wi-Fi, cette technologie (802.16) couvre des zones beaucoup plus importantes: 45 km de rayon contre quelques dizaines de mètres avec le Wi-Fi. Surtout, il donne accès à un débit colossal: 70 mégabits par seconde, soit 8,75 méga-octets par seconde, 35 fois plus rapide que les plus performantes des connexions ADSL actuellement disponibles en France. Cette norme se pose ainsi en alternative importante de l’ADSL, là où cette technologie n’est pas diponible. Elle pourrait aussi bien supplanter l’UMTS qui, lui aussi, vise l’Internet mobile. Intel prévoit de sortir un microprocesseur pour les équipements WiMax au cours du second semestre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur