WiMax : six géants en ordre de bataille

Réseaux

Pour favoriser l’implantation du WiMax, six sociétés ont décidé de faire alliance

Le WiMax prend du retard. Malgré le déploiements de quelques projets dans les pays émergents et en Asie, la diffusion massive du grand frère du Wi-Fi reste pénalisée par des manques d’interopérabilité.

Alcatel-Lucent, Cisco, Intel, Samsung, Sprint-Nextel et Clearwire ont donc décider d’unir leurs forces. Selon une information Reuters, les six sociétés ont décidé de se regrouper pour former un organisme baptisé Open Patent Alliance (OPA),

L’objectif de l’organisme est de favoriser la mise en contact des entreprises désireuses d’introduire du WiMax dans leur produit avec les sociétés détentrice de brevets et ainsi, de déterminer les coûts.

L’une des sociétés de la nouvelle organisation, Clearwire, a déclaré que l’OPA veut “aider à assurer le différenciation des produits et l’interopérabilité à un coût plus prévisible”.

Pour Intel, il s’agit “d’introduire sur le marché mobile et WiMax une ouverture comparable à celle de l’Internet et des industries informatiques. En facilitant la création d’un modèle de protection de la propriété intellectuelle ouvert, nous nous attendons à ce que l’alliance contribue à son tour au développement d’un marché WiMax plus vaste et plus compétitif qui profitera au grand public – avec davantage de choix pour les services et la technologie WiMax.

La mise en place de l’organisation ne fait que confirmer les enjeux qui se nouent autour de la mise en place de la connexion hertzienne à grande distance. Plusieurs des membres de l’OPA ont déjà débuté aussi bien les investissements que la mise en place du dispositif. Pour mémoire, Sprint Nextel et Clearwire avaient fusionné leurs activités WiMax pour créer une co-entreprise valorisée à 14,5 milliards de dollars. Quelques semaines auparavant, Samsung, l’équipementier séléctionné par Sprint, avait commencer le déploiement de la connexion au Japon.

Rappelons que l’enjeu du WiMax est de taille. Aux Etats-Unis par exemple où la 3G est quasi-inexistante, une connexion sans-fil à haut débit répondrait à un réel besoin. Le marché est estimé par Sprint-Nextel à près d’une centaine de millions de personnes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur