Wind River propose un hyperviseur pour les systèmes embarqués

Logiciels

Cette offre est compatible avec VxWorks et Wind River Linux

Wind River Hypervisor est une technologie qui pourrait révolutionner le monde des systèmes embarqués traditionnels, en y apportant tous les bénéfices de la virtualisation. Cette solution de type 1 exploite directement le matériel, contrairement aux offres de type 2 qui fonctionnent au-dessus d’un OS installé au préalable.

Les industriels pourront utiliser cette solution pour regrouper plusieurs applications sur une même machine (consolidation) ou pour augmenter l’indépendance du code vis-à-vis du matériel (abstraction).

« Wind River Hypervisor apporte la virtualisation aux systèmes embarqués, permettant ainsi aux développeurs d’accroître les fonctionnalités dans un plus petit format », déclare Tomas Evensen, CTO de Wind River. « Nous répondons à une forte demande du marché en enrichissant notre solution logicielle multicœur, déjà à la pointe de l’industrie, avec un hyperviseur performant assurant la virtualisation. »

Wind River Hypervisor supporte les processeurs monocœurs et multicœurs, ainsi que les configurations SMP (multiprocessing symétrique) et AMP (multiprocessing asymétrique). Cet outil met également l’accent sur les fonctions temps réel : temps de latence très bas, déterminisme, hautes performances, etc. Le tout fonctionne (entre autres) avec VxWorks et Wind River Linux.

La compagnie déclare enfin que son hyperviseur s’adapte au mieux aux spécificités des architectures sous-jacentes. Nous pouvons donc en déduire que le support matériel de la virtualisation présent dans certains processeurs sera exploité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur