Pour gérer vos consentements :

Windows 10 Anniversary Update bon pour le service en entreprise

Disponible depuis juillet 2016, Windows 10 version 1607, dite Anniversary Update, vient de recevoir l’aval de Microsoft pour son déploiement en entreprise. L’OS vient d’être déclaré comme Current Branch for Business (CBB). Et plus spécifiquement la Build 14393.447 proposée le 2 août et mise à jour le 8 novembre dernier (KB3200970).

Des centaines de millions d’installations

Cela signifie que, aux yeux de son éditeur, l’OS est suffisamment stable et fiable pour son exploitation en environnement professionnel. Une conclusion établie à partir de près d’un millier de retours d’expériences utilisateurs, y compris auprès d’organisations qui ont lancé des déploiements pilotes. Des « centaines de millions » d’appareils exploiteraient aujourd’hui Windows 10 1607 Build 14393.447. Un parc suffisamment large pour confirmer la stabilité de la solution.

La CBB de Windows 10 « est une étape importante, elle signifie que cette version a été validée par les clients, les OEM et les partenaires qui donnent aux entreprises la confiance nécessaire pour accélérer davantage les déploiements à grande échelle », soutient Michael Niehaus, responsable produit marketing à Redmond. Les entreprises n’auraient cependant pas attendu ce feu vert de Microsoft pour s’intéresser à Windows 10. L’OS aurait bénéficié d’un taux de déploiement multiplié par trois ces six derniers mois, toujours selon Michael Niehaus qui se garde d’en préciser le nombre.

Mieux sécurisé, plus simple à administrer

Pour justifier l’intérêt que les organisations ont à accélérer leur basculement sur le nouvel environnement, le responsable met en avant plusieurs points. A commencer par la sécurité renforcée. Windows 10 réduirait ainsi de 58% le risque d’être victime d’un ransomware par rapport à Windows 7… à condition d’utiliser le navigateur Edge. Ensuite, Windows 10 serait plus simple à installer et réduirait les opérations IT. A condition que l’entreprise accepte de partager ses informations avec Redmond qui propose son outil Upgrade Analytics. Lequel permet au client de « mieux évaluer la disponibilité [du SI] pour le déploiement de Windows 10 et réduire un processus de mise à niveau qui prenait des années à quelques mois ou semaines ». Enfin, 99% des 3 000 principales applications seraient compatibles avec l’OS de Microsoft. En espérant que ce dernier fasse bien référence à des applications à caractère professionnel.

De quoi mettre en confiance les organisations et les inciter à basculer vers la plate-forme de Microsoft les yeux fermés ? C’est ce qu’espère l’éditeur qui fournira en janvier prochain les informations de mise à jour sur le Volume Licensing Service Center (VLSC) et pour Windows Server Update Services (WSUS). Les entreprises qui ont installé Windows 10 Pro 1511 (version de novembre 2015) et désactivé la mise à jour automatique, devraient pour leur part recevoir une notification de mise à niveau prochainement.


Lire également
Windows 7 avec EMET est plus sécurisé que Windows 10
Adoption : Windows 10 fait du sur place
Les mises à jour de Windows 10 trop obèses pour les entreprises

Recent Posts

Pistage : les navigateurs ne s’attaquent pas qu’aux cookies

Dans la lignée de Brave, Firefox met en place un mécanisme de filtrage de certains…

6 heures ago

Open Source : la Fondation Linux veut normaliser l’accès aux DPU

L’effort porte sur la standardisation de la pile logicielle prenant en charge les processeurs de…

8 heures ago

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

8 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

13 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

1 jour ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

1 jour ago