Windows 10 : les mises à jour problématiques seront automatiquement désinstallées

Editeurs de logicielsOSPCPoste de travailProjets

Microsoft pourra désinstaller les mises à jour de Windows 10. Une fonction devrait être implantée dans la mise à jour de printemps.

Les mises à jour automatiques de Windows 10 peuvent parfois s’avérer problématiques.

Pas tant à cause d’éventuels bugs, mais surtout dans des cas d’incompatibilité avec certains composants de l’ordinateur ou des fichiers corrompus. Cela entraine des plantages, ou bien un redémarrage qui n’aboutit pas.

Pour corriger le tir, Microsoft vient tout juste d’annoncer sur sa page de support qu’il va désormais rendre possible la désinstallation automatique d’une mise à jour en cas de difficultés.

La désinstallation automatique appliquée en dernier recours

En cas d’échec au démarrage, le système retirera la mise à jour après avoir pris soin d’analyser si le problème est arrivé après l’installation de nouveaux pilotes, par exemple.

Ensuite, durant un mois, il sera impossible de les installer à nouveau. Cette méthode permet à la fois à Microsoft ou aux éditeurs ou constructeurs de composants de régler le problème.

Microsoft prévient tout de même que cette procédure de désinstallation automatique ne sera appliquée qu’en dernier recours. Cette nouvelle fonction devrait être implantée dans la grosse mise à jour de saison qui devrait être déployée fin mars ou début avril.

Alors que la mise à jour de printemps de Windows 10 est toujours en cours de développement, Microsoft serait déjà en train de plancher sur la grosse mise à jour programmée pour 2020.

La firme vient en effet de distribuer celle qui porte le code 20H1 à certains testeurs initiés. Il faut savoir que Microsoft donne un code à ses mises à jour selon la méthode suivante : pour la mise à jour du printemps 2019, il s’agit de 19H1. 19, pour 2019 et H1 pour la première mise à jour.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur