Windows 10 on ARM : Microsoft et ses partenaires montent en première ligne

OSPCPoste de travail

Microsoft annonce des PC sous Windows 10 S équipés de puces à technologie ARM.

Microsoft tente à nouveau de marier son OS Windows avec les puces à technologie ARM. Après l’échec Windows RT, la firme de Redmond monte à nouveau au créneau avec Windows 10 S.

L’OS adapté pour les puces à technologie ARM sera au coeur de plusieurs PC “2-en-1” annoncés par les partenaires Asus et HP (Lenovo est également attendu avec une machine).

La firme dirigée par Satya Nadella met en avant une autonomie élevée et des machines toujours allumées, ne présentant donc pas de temps de démarrage.

Il s’agit de s’approprier la formule des smartphones et tablettes avec comme attribut cet aspect “always on” et, de surcroît, l’autonomie et la connectivité cellulaire 4G LTE.

A l’instar de la mobilité, c’est d’ailleurs un SoC (Sytem on Chip) avec processeur à technologie ARM qui assure la frugalité énergétique de ces machines de nouvelle génération.

Microsoft a d’ailleurs profité du Qualcomm Snapdragon Tech Summit pour présenter, de concert avec HP et Asus, les premiers appareils qui évolueront sous Windows 10 S.

Terry Myerson, Vice-Président exécutif du groupe Windows and Devices, partage son expérience personnelle avec les PC “Always Connected” lors de ce sommet Qualcomm Snapdragon : “L’écran est instantanément activé lorsque j’ouvre l’appareil. ”

Avant d’ajouter : “Avec nos partenaires matériels HP et ASUS, nous avons montré au monde les premiers PC Always Connected complets sur le chipset Qualcomm Snapdragon fonctionnant sous Windows 10 et une nouvelle version optimisée d’Office 365. ASUS et HP ont travaillé main dans la main avec nous pour nous livrer, repoussant les limites de ce que peut faire un PC, et nous continuons à travailler en étroite collaboration avec Lenovo alors qu’ils construisent leur propre PC toujours connecté.”

Le NovaGo signé Asus sera ainsi le premier ordinateur portable Gigabit LTE au monde. De quoi lui permettre de “télécharger un film de 2 heures en seulement 10 secondes”, précise Microsoft dans un billet de blog.

Il embarque le SoC Snapdragon 835 qui intègre le modem X16 LTE. L’autonomie annoncée est de 22 heures et de 20 jours en veille.

HP dégaine l’Envy x2, soit une machine pourvue de la 4G LTE2 et du “Wi-Fi ultra-rapide”. Son autonomie est également de 20 heures. Le PC sera commercialisé au printemps 2018. La machine est pourvue d’un écran détachable de 12,3 pouces avec une définition WUXGA+.

Le Snapdragon 835, puce mobile haut de gamme de l’année 2017, est épaulé par 8 Go de RAM, tandis que la mémoire de masse est assurée par 256 Go de flash interne.

Le SoC embarque un processeur à 8 coeurs Kryo 280 et la solution graphique Adreno 540.

Les machines signées HP et Asus évoluent sous Windows 10 S, une mouture “allégée” de Windows 10 conçue pour exécuter uniquement les applications du Windows Store, mais les utilisateurs pourront passer gratuitement à Windows 10 Pro pour accéder aux applications de bureau complètes.

Si les processus Windows, Edge et le Shell s’exécutent nativement sans émulation, la plupart des fichiers .exe 32 bits pourront être émulés (ce qui n’est pas le cas pour les applications .exe 64 bits).

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur