Windows 10 : post-mortem d’une mise à jour loupée

OSPoste de travail

Alors que Microsoft déploie une mouture déboguée de la mise à jour d’octobre 2018 de Windows 10, se pose la question de comprendre ce qui n’a pas tourné rond. La perte de données est problème majeur qui ternit l’image de Microsoft et de Windows 10.

Microsoft n’a pas tardé à réagir suite à l’arrêt du déploiement de la mise à jour d’octobre 2018 (version 1809), pour cause d’un bug qui effaçait les données personnelles des utilisateurs dans le répertoire « Documents ».

La 1809 repasse par le Windows Insider Program

La firme de Redmond propose désormais une version corrigée de cette mise à jour. Toutefois, principe de précaution oblige, Microsoft indique que la version initiale de cette mise à jour est limitée aux utilisateurs inscrits au programme Windows Insider. De surcroît, seuls les appareils configurés pour les canaux Slow et Release Preview peuvent recevoir la nouvelle version.

Le Feedback Hub pointé du doigt

Il n’en reste pas moins assez incroyable qu’une telle bévue ait pu se produire alors que l’éditeur de logiciels a mis en place le Windows Insider Program et permet à ceux qui l’ont rejoint de signaler des problèmes via le Feedback Hub.

Concernant ce dernier, Rafael Rivera, MVP (Microsoft Most Valuable Professional) de Microsoft, a expliqué que les utilisateurs avaient déjà signalé des pertes de données, mais que ces informations étaient apparemment laissées pour lettre morte.

Le groupe dirigé par Satya Nadella en tire les conclusions et explique que le Feedback Hub inclura dorénavant un moyen pour les utilisateurs de signaler les bogues avec une indication de leur gravité.

«Nous nous attendons à ce que cela nous permette de mieux surveiller les problèmes les plus importants, même lorsque le volume de commentaires est faible», estime ainsi John Cable, directeur de la gestion des programmes, de la maintenance et de la livraison de Windows au sein de Microsoft.

L’origine du problème

Microsoft a également mis le doigt sur l’origine du problème. L’effacement de données se produisait en effet sur les systèmes où la redirection de dossiers connue (KFR pour Known Folder Redirection) avait été précédemment activée, mais dans le cas où certains fichiers restaient à leur emplacement d’origine.

Le problème survenait également sur certains systèmes utilisant la fonctionnalité d’enregistrement relativement nouvelle de OneDrive pour déplacer le contenu des dossiers Bureau, Documents et Images vers les emplacements correspondants dans le cloud.

Dans ce cas également, le bogue a été déclenché lorsque certains fichiers sont restés à l’ancien emplacement.

Microsoft indique avoir entièrement étudié les problèmes et résolu tous les scénarios de perte de données

Toutefois, on retiendra que Microsoft a vraisemblablement précipité la publication de la version 1809, escamotant la phase normale de test «Release Preview», afin de pouvoir publier la mise à jour d’octobre 2018 mardi dernier, soit le même jour que son événement médiatique Surface.

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur