Windows 10 prêt à accueillir Ubuntu ? (MAJ)

L’histoire d’amour de Microsoft avec le monde Linux tournerait-il à la passion ? Selon nos confrères de ZDnet.com, l’éditeur devrait profiter de la conférence Build à destination des développeurs pour annoncer un partenariat avec Canonical en vue de porter Ubuntu sur Windows 10. Selon des sources proches de l’éditeur de la distribution Linux, il ne s’agit pas de passer par une machine virtuelle, mais bel et bien de faire fonctionner simultanément Ubuntu et Windows 10.

Les détails de cet accord seront connus lors de la session d’ouverture prévue ce soir à San Francisco. Il est probable qu’Ubuntu fonctionnera au-dessus de Windows 10, qui a récemment intégré en toute discrétion des sous-systèmes Linux dans les dernières build Redstone. Cela signifie qu’il ne s’agit pas d’une intégration complète d’Ubuntu au sein de Windows. On ne retrouvera donc pas les interfaces KDE ou Gnome, mais juste des outils pour les lignes de commandes. Une session lors de la conférence avec pour titre « running bash on Ubuntu on Windows » devrait en dire un peu plus (même si, depuis, elle a disparu du programme). La distribution Linux s’appuiera sur une base de librairies natives Windows. Une orientation qui tend à montrer que la firme de Redmond n’entend pas suivre la voie des conteneurs – technologie sur laquelle elle a également un partenariat avec Canonical – pour assurer ce portage.

La cible visée par cette annonce est clairement les développeurs, qui y trouveraient un prolongement du rapprochement des deux sociétés dans le domaine du Cloud. Les développeurs pourraient ainsi écrire leur programme sur Ubuntu dans Azure. En tout cas, cette initiative s’inscrit dans les relations idylliques entre Microsoft et le monde Linux. Même Steve Ballmer a succombé aux charmes de l’OS libre, ou du moins s’est fait une raison, en rétrogradant son ennemi de « cancer à rival ».

Mise à jour: Microsoft a confirmé l’arrivée prochaine de l’outil Bash (Bourne Again Shell) au sein de Windows 10. Canonical a apporté son aide à la firme de Redmond pour adapter l’interpréteur de ligne de commandes du monde Unix. Cette nouveauté devrait voir le jour lors de la prochaine version de Windows 10 baptisée Redstone.

lire aussi :

Microsoft : le nouveau meilleur ami de l’Open Source ?
Distribution Linux de Microsoft, une évolution pas une révolution

Recent Posts

Voitures électriques : Huawei va-t-il se convertir en constructeur ?

L'agence de presse Reuters affirme que Huawei serait en passe de se lancer dans la…

24 heures ago

IA et Data : 10 métiers qui rappportent le plus en France

Quels sont les métiers dédiés à l’intelligence artificielle (IA) et aux données, dont les rémunérations…

1 jour ago

Indice de réparabilité : comment s’en sortent iPhone et MacBook ?

En application de la loi AGEC, Apple affiche un « indice de réparabilité » pour…

1 jour ago

CentOS : après les devs, Red Hat tente de retenir les projets open source

Red Hat continue d'actionner des leviers pour pallier l'abandon de CentOS. Le dernier en date…

1 jour ago

Slack : un apport moins financier que fonctionnel pour Salesforce ?

Au-delà de son apport fonctionnel, quelle manne financière Slack peut-il représenter pour Salesforce ? Ce…

1 jour ago

Sécurité cloud : Sysdig porte eBPF probe auprès de la CNCF

Avec le module de noyau sysdig, eBPF probe, tous les composants de base de Falco,…

1 jour ago