Pour gérer vos consentements :

Windows 10 proposera une plateforme d’intelligence artificielle pour les développeurs

Elle s’appelle Windows ML comme machine learning. Intégrée dans la prochaine mise à jour « majeure » du système d’exploitation de Microsoft, annoncée pour ce printemps, cette plateforme facilitera l’intégration de systèmes d’apprentissage automatique.

Avec cette annonce qui intervient lors du Windows Developer Day, la firme de Redmond entend mettre plus d’intelligence artificielle dans les terminaux sous Windows 10. Via ce framework, les développeurs pourront enrichir leurs applications de services cognitifs comme le traitement en masse d’images ou l’indexation accélérée de fichiers.

Microsoft utilise déjà l’intelligence artificielle dans ses différents produits qu’il s’agisse de la reconnaissance faciale de Windows Hello qui permet aux utilisateurs de Windows 10 de s’authentifier face caméra. Le moteur de recherche Bing et l’assistant personnel Cortana s’appuient, eux aussi, sur l’IA pour personnaliser leurs réponses.

Dans son cloud public, Microsoft propose aux entreprises avec Azure ML un ensemble de services cognitifs prêts à l’emploi dévolus à la traduction automatique, à l’analyse du langage, à la reconnaissance de formes ou à la détection d’anomalies.

Des partenariats avec Intel ou AMD

Mais avec Windows ML, Microsoft fait un pas de plus dans la démocratisation de l’IA. les tâches d’apprentissage automatique s’exécuteront depuis un terminal connecté et non dans le cloud. La plateforme est conçue pour fonctionner sur les serveurs, les PC, les ordinateurs portables, les terminaux mobiles, les objets connectés et même le casque de réalité augmentée HoloLens.

Pour tirer parti des nouvelles fonctionnalités offertes par Windows ML, le géant américain a noué des partenariats avec des fabricants de processeurs et de cartes graphiques citant Intel et sa technologie Movidius, Qualcomm et sa puce Snapdragon 835 mais aussi AMD et NVIDIA.

Windows ML reprendra naturellement le format de modèles d’apprentissage automatique Onnx (Open Neural Network Exchange), porté par Microsoft et Facebook. Les développeurs devraient en savoir plus sur Windows ML lors de la sortie de Visual Studio Preview 15.7 et de la conférence Build en mai.

Si Google a déjà inclu sa plateforme d’intelligence artificielle (TensorFlow Lite) dans le cadre d’Android Oreo, l’ambition de Microsoft de rendre « intelligent » l’ensemble des terminaux connectées est inédite sur le marché.

Recent Posts

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jess Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Fobres des 20 personnalités…

2 heures ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

3 heures ago

Twitter : Elon Musk joue les équilibristes

Après avoir annoncé la suspension de l'accord pour le rachat de Twitter, Elon Musk s'est…

3 jours ago

Cybersécurité : CyberArk crée un fonds doté de 30 millions $

Financer une nouvelle génération de start-up des technologies de cybersécurité, c'est l'objectif affiché par CyberArk…

3 jours ago

Silicon Day Workplace : quelle Digital Workplace à l’heure du travail hybride ?

Silicon.fr vous invite à Silicon Day Workplace, une journée dédiée aux enjeux de la Digital…

3 jours ago

La Google I/O 2022 en huit points

Chiffrement, recherche, déréférencement, objets connectés, assistant vocal, bureautique... Bilan de la Google I/O 2022 en…

3 jours ago