Windows 11 : Microsoft durcit ses exigences pour les VM

Course contre la montre pour les développeurs de VirtualBox ? L’un des chantiers dans lesquels ils sont engagés s’y apparente. Son objet : la conception d’un pilote qui permette aux VM d’exploiter le TPM du système hôte.

Les travaux avaient été formalisés fin août. Ils revêtent d’autant plus d’importance depuis la publication de Windows 11 build 22458. C’était la semaine dernière. À cette occasion, Microsoft a expliqué que les exigences matérielles s’appliqueraient aussi aux instances virtualisées de l’OS.


Parmi ces exigences, il y a la présence d’un TPM (module de plate-forme sécurisée) 2.0. Contrairement à Hyper-V, VMware Workstation, Parallels ou QEMU, VirtualBox ne sait pas, en l’état, en fournir un aux machines virtuelles. Que ce soit par émulation ou en utilisant celui de l’hôte.

Les conséquences sont visibles avec la build 22458. Impossible de l’utiliser sur VirtualBox. Que ce soit pour mettre une VM à jour ou en créer une.

Photo d’illustration © knssr – Adobe Stock