Windows 11 : ce que Microsoft veut faire oublier

Les mises à jour semestrielles de Windows 10 sont-elles vraiment utiles ? Depuis la stabilisation de ce cycle en 2017, on a pu constater une certaine insatisfaction chez les professionnels de l’IT comme chez les utilisateurs finaux. Avec Windows 11, la règle va changer : ce sera un update de fonctionnalités par an. La durée de support de ces versions sera de 24 mois pour les éditions Home et Pro. Et de 36 mois pour les éditions Entreprise et Éducation.

Tout cela au futur, puisque Windows 11 n’est pas encore accessible. Les Insiders pourront l’expérimenter à partir de la semaine prochaine. On retiendra, sinon, les promesses suivantes :

  • « Les PC vendus avec Windows 11 préinstallé seront disponibles […] au cours de l’année [2021]. »
  • « Les mises à niveau vers Windows 11 commenceront à être déployées à la fin de 2021. »
  • « Pour la plupart des appareils déjà utilisés aujourd’hui, [Windows 11] sera prêt au début de 2022. »

logo

Windows 11 : Internet Explorer ne disparaît pas seul

Les habitués de Windows 10 pourront constater la disparition de certains éléments. Entre autres :

  • Internet Explorer
  • Le mode S sur toutes les éditions sauf Famille
  • Les vignettes dynamiques du menu DémarrerWindows 11 Start
  • Le mode tablette
  • L’épinglage de Cortana à la barre des tâches et son activation au premier démarrage
  • Les actualités et centres d’intérêt accessibles via la taskbar 
  • Plusieurs applications : Skype, Paint 3D, OneNote pour Windows 10 et Visionneuse 3D
  • La synchronisation du fond d’écran entre les appareils connectés au même compte Microsoft
  • La prise en charge des groupes et dossiers d’apps dans le menu Démarrer
  • La fonction Timeline

Certaines améliorations intégrées à Windows 11 s’appliqueront aussi à Windows 10 par l’intermédiaire de mises à jour. Par exemple, la refonte du Microsoft Store. Et avec elle, la levée des restrictions sur les formats d’applications que les développeurs pourront soumettre. Parmi elles, il y aura les PWA…  et les applications Android. On nous promet un fonctionnement aussi bien sur Arm que x86 (Intel et AMD). En tout cas pour une partie d’entre elles, qu’on pourra télécharger à partir de l’Amazon Appstore.

Amazon Appstore Windows 11

Illustrations © Microsoft