Pour gérer vos consentements :
Categories: OSPoste de travail

Windows 11 SE officialisé : ce qu’il faut retenir

Microsoft a-t-il trouvé son anti-Chrome OS ? C’est en tout cas la cible affirmée de Windows 11 SE. Sur un segment en particulier : l’éducation. Plus particulièrement les écoles élémentaires et les collèges.

Microsoft n’entend pas imposer de restrictions quant à la distribution des appareils qui embarqueront cette nouvelle édition de Windows. Il est toutefois peu probable qu’on les retrouve dans le retail, explique le groupe américain. Et pour cause : la configuration ne se prête pas vraiment à un usage personnel.

Illustration sur le volet logithèque. Pas de Microsoft Store au menu. Ni de possibilité, pour l’utilisateur final, d’installer des applications natives. La démarche doit passer par un administrateur.
La liste des apps installables est elle-même limitée. Celles que Microsoft accepte se répartissent en six catégories, dont les examens, la communication en salle de classe… et les navigateurs. En première ligne, Edge et Chrome. Le premier supportera par défaut les extensions conçues pour le second ; ce qui n’est pas le cas sur Windows 11.

Windows 11 SE : Intune obligatoire

Parmi les autres différences qu’introduit Windows 11 SE, on aura noté :

– Lancement des applications en plein écran
– Allègement des dispositions d’ancrage (Snap Layouts)
– Suppression des widgets
– Sauvegarde des documents sur OneDrive – avec mode hors ligne

Concernant la gestion des appareils, elle se fera nécessairement en mode cloud, avec Intune* : pas possible d’exploiter des solutions tierces. Ou alors, il faudra se tourner vers les éditions « Éducation » de Windows 11.

Microsoft réserve Windows 11 SE aux OEM. Les premiers PC devraient arriver début 2022. Sur la dizaine de références actuellement affichées, la plupart sont au format 11,6 pouces HD (1366 x 768). C’est le cas de Surface Laptop Go. Son ticket d’entrée : 249,99 $ HT pour une configuration en Celeron N4020, avec 4 Go de RAM et 64 Go de disque eMMC. On monte à 329,99 $ en 8/128. La connectique inclut un USB-A, un USB-C et un jack. Pas de port magnétique de recharge, une première sur la gamme Surface. Et un revêtement tout de plastique.

* Windows 11 SE accepte les licences Microsoft 365 A3 et A5, qui incluent Intune. Microsoft met plutôt en avant la version A1 et son modèle de facturation unique (38 $/appareil pour jusqu’à 6 ans de dure de vie).

Illustrations © Microsoft

Recent Posts

Cloud : 4 points à retenir du rapport Aryaka

Adoption cloud, espace de travail hybride, convergence réseau et cybersécurité… La migration monte en puissance.

1 jour ago

Automatisation et emploi : pourquoi l’Europe peut mieux faire

Impactés par l'automatisation, 12 millions d'emplois seraient détruits dans 5 pays d'Europe, d'ici 2040. La…

1 jour ago

Green IT : 10 chiffres sur l’empreinte écologique

L'ADEME et l'Arcep ont remis au Gouvernement leur rapport sur l'empreinte environnementale du numérique en…

1 jour ago

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

2 jours ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

2 jours ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

2 jours ago