Windows 7: 25 équipes de 100 développeurs s'y activeraient à fond

Logiciels

Au total, 2.500 personnes seraient mobilisées sur le futur OS devant relayer Vista au plus vite…

Depuis quelques jours, les medias américains traquent tous les blogs de la galaxie Microsoft pour constater que le géant du ‘soft’ diffuse, au compte gouttes mais sciemment, des “indiscrétions” sur les développements et les spécifications du futur Windows 7 promis pour 2010.

Car en parallèle, des blogeurs indépendants commencent déjà à décrier cette future version en amplifiant un mauvais bruit: Windows 7 ne serait qu’une resucée ou du réchauffé (“rehashed” version) de Vista…

Il n’en fallait pas tant pour que des responsables de Microsoft se sentent piqués au vif et contraints de réagir en donnant des gages.

Ainsi, l’un des ‘blogs’ de Microsoft rédigé par des responsables de l’engineering du futur OS révèle que 25 équipes spécialisées (“feature teams“) de 100 personnes chacune travaillent sur la relève de Windows Vista.

Selon certains observateurs, le décompte serait de 2000 développeurs encadrés par 500 managers.

Les “feature teams” seraient réparties sur des tâches précises telles que l’interface utilisateur, la connectivité réseau, etc.

L’information provient du blog “Engineering Windows 7” signé d’un certain Steven Sinofsky, ‘senior vice president for Windows and Windows Live engineering‘, ce lundi 18 août. Il encadrait jusque récemment les développements d’Office 2007 et a été appelé à remplacer Jim Allchin, qui part à la retraite.

Nous créons des ‘feature teams’ avec n developpeurs, n testeurs et un 1/2 manager (…) En moyenne, une feature team compte environ 40 développeurs dédiés au projet Windows 7″

Dans chaque équipe il y aurait donc 40 développeurs écrivant le code, 40 bêta-testeurs et environ 20 managers pour le suivi du programme et l’encadrement.

Pour l’heure, les relations presse ne confirment ni n’infirment ces informations.

Or, déjà de mauvaises rumeurs circulent : sous-traitance des développements en Inde… à moindre coût… mêmes erreurs…maladie de la “featuritis” (on éclate tout en spécifications, au risque de perdre la cohérence et les performances de l’ensemble)…gabegie de ressources et d”investissements en milliards… etc.

D’autres critiques soutiennent que l’un des principaux “features” serait la fonction d’écran tactile (il est exact que Microsoft a utilisé les termes “pervasive multi- touch”)

Comme en réponse, sur ce blog de Microsoft, attribué à ce même Steven Sinofsky et à un certain Jon DeVaan, on lit que des informations plus précises seront données lors de deux prochaines conventions en octobre: la Professional Developers Conference (PDC) et la session annuelle Windows Hardware Engineering Conference (WinHEC) la semaine suivante.

S. Sinofsky ajoute: “Certains ont dit que l’équipe Windows était trop lourde et qu’elle avait atteint une dimension causant des problèmes d’ingénierie. Je ferai remarquer que, juste à lire tous les commentaires, il existe bien une demande significative pour un large ensemble de caractéristiques nouvelles et de changements à apporter à Windows. Cela nécessite un bon paquet de gens pour construire Windows ; c’est un gros projet (…)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur