Windows 7: 53% de managers IT prêts à migrer -selon Forrester

Réseaux

Selon Forrester Research, en France, près de 60% des responsables informatiques en entreprise, migreraient  vers Windows 7

Optimisme généralisé ? Selon une étude récente de Forrester Research (15 octobre 2009), 53% des responsables IT envisageraient une migration vers Windows 7 immédiatement, en dépit de l’effort accru que demande la migration à partir d’XP, par rapport à une migration plus “soft” depuis Vista. Un peu plus de 40% des décideurs IT (42%) déclarent qu’ils adopteront Windows 7 dans les 12 mois.

Le Gartner a joué la même partition ou presque dans un récent rapport (crf. article : Les entreprises doivent se preparer à windows_7 )

Cette étude de Forrester, menée au niveau mondial (*) constate que deux ans et demi après le lancement de Windows Vista, 79% des PC d’entreprise sont encore équipés de Windows XP. Seulement 9% de Vista, face à 6% pour Windows 2000, 1% pour Windows 7, 3% pour Mac OS X, 2% pour Linux et 1% “autres”.

Quels sont les facteurs qui vont conduire au retrait progressif de Windows XP?

. les entreprises assurent le support d’infrastructures qui commencent à dater. La crise a conduit à maintenir en place le parc existant, avec une durée de vie de 4 à 5 ans pour les PC desktops et de 3 à 4 ans pour les PC portables.

Certaines entreprises ont dépassé ces périodes avec la perspective de rafraîchir l’existant en profitant du déploiement de Windows 7, une fois les tests de compatibilité validés.

Cette migration peut prendre jusqu’à 18 mois pour de grandes organisations mondiales, qui utilisent des milliers d’applications.

. le support de Windows XP tire à sa fin. Le 7 juillet 2010, Windows XP SP3 n’aura plus de mise à jour. Le support rallongé/étendu de XP SP2 et SP3 sera terminé le 8 avril 2014. Il n’y aura plus de mise à jour de correctifs (‘patchs’)

. la disponibilité de Windows XP sera à son terme. 18 mois après le lancement de Windows 7 ou lors de la livraison de son premier Service Pack, les licences OEM vendues avec les PC ne disposeront plus de droit de “downgrade” vers Windows XP, ce qui signifie que pour déployer Windows XP il faudra acheter des licences spécifiques si les PC n’en sont pas dotés.

. les entreprises ont de bonnes raisons économiques de faire un ‘upgrade’ vers Windows 7.

Les fonctions que les professionnels IT ont besoin de préparer sont:

1) DirectAccess, qui promet de simplifier la connectivité pour les utilisateurs mobiles

2) BranchCache, qui promet d’améliorer la mise en réseau des petits sites distants

3) BitLocker et BitLocker To Go, qui promettent de sécuriser les données sur disques durs ou unités sur USB

4) AppLocker, qui promet de fournir plus de granularité dans le contrôle des applications

5) “Federated search“, qui promet de simplifier l’accès aux données sur des ressources locales ou distantes

[ et là, étonnamment, Forrester Research, insère une note qui recommande de s’y préparer maintenant (date du 15 octobre 2009). Et la meilleure façon de se préparer à Windows 7 serait de déployer Windows Vista, car cela apporterait de meilleures garanties de compatibilité. Recommandation surprenante de Forrester – qui remonte à avril 2009 ! ]

Beaucoup d’autres points et contributions s’ajoutent ou vont s’ajouter, continue Forrester: PowerShell, Group Policy, Problem Steps Recorder, WindowsTroubleshooting, outils de déploiement, et IE8.

La virtualisation du poste client a beaucoup muri et peut accélérer les plans de déploiement.

Pour les entreprises qui sont prêtes à déployer Windows 7 mais sont toujours en train de se battre avec quelques applications rétives, incompatibles, entraînant des surcoûts, il faut rappeler que Windows 7 est livré avec ‘Virtual PC‘ et ‘XP Mode‘, ce qui apporte la capacité d’isoler ces applications et de continuer à les faire fonctionner sous Windows XP

En outre, avec le contrat Software Assurance, on a accès à MDOP (Microsoft Desktop Optimization Pack), sous-ensemble de MED-V (Microsoft Enterprise Desktop Virtualization) qui permet aux professionnels IT de déployer et superviser les images virtuelles – ce qui enlève les dernières barrières pour déployer Windows 7.3

. 6 entreprises sur 10 envisagent une migration directe vers Windows, et cela malgré le supplément d’effort nécessaire pour cette migration. Car Windows 7 étant construit sur le même noyau de code que Vista, ce sera moins qu’un effort pour ceux qui sont déjà en cours de passer à Windows 7. (…)

· Le déploiement de Windows dans les grandes organisations va prendre des années. Car Windows 7 sera déployé en fonction du cycle de renouvellement du parc de PC.

Cependant, 28% des entreprises envisagent un déploiement général sur toute l’entreprise afin d’éviter une période de cohabitation de deux OS.

· Windows 7 deviendra le “nouveau standard pour la plupart des PC d’entreprises dans les 12 mois qui viennent”. Et Forrester, comme Gartner – belle unanimité ! – incite les entreprises à encourager en interne les “early adopters” de Windows 7 afin d’ouvrir la voie.

Selon son étude, 44% des entreprises seraient disposées à autoriser ces “utilisateurs précoces” ou “pionniers”.

___

(*) Ces résultats sont issus de l’étude “Windows 7 Commercial Adoption Outlook” (signée Benjamin Gray, 15 octobre 2009), étude menée auprès de 655 responsables informatiques aux Etats Unis et en Europe. Près de 40% des personnes interrogées viennent d’Europe, la majorité d’Allemagne, suivi de la France et du Royaume-Uni.

forrester_survey_windows_7.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur