Windows 7 : de la bêta à la RC, les nouveautés

Logiciels

Dernière “bêta”, Windows 7 RC signe le démarrage des tests grandeur nature pour les entreprises qui veulent migrer. Windows 7 est toujours attendu début 2010.

A l’occasion de la mise à disposition de Windows 7 RC en direction des développeurs et partenaires MSDN et Technet, Microsoft France a tenu à faire un point sur les dernières évolutions de la plate-forme depuis sa version bêta. La RC (Release Candidate) marque la dernière phase de test avant la disponibilité de la RTM (Release To Manufacturing). Aucune date quant à l’arrivée de cette version finale destinée aux constructeurs n’est pour l’heure avancée. Officiellement, Microsoft maintient son calendrier de lancement de Windows 7 dans les 3 ans après la sortie de Vista, soit autour de début 2010. Peut-être avant.

Microsoft en a profité pour rappeler que Windows 7 se focalisait sur les besoins des entreprises à travers trois grands domaines d’investissements à savoir la réduction des coûts d’exploitation et de mise en conformité, le renforcement de la sécurité et une mise en œuvre optimale de la mobilité. Sur ce point, Windows 7 introduira Direct Access, une fonctionnalité qui permettra à un employé nomade de se connecter au système d’information de son n’entreprise depuis n’importe où sans avoir recours à des technologies VPN. Direct Access s’appuie sur le protocole IPSec de l’IPv6.

Héritière de Vista, reconnu comme plus sécurisé que son prédécesseur face aux risques d’infection, la sécurité de 7 sera également renforcée par BitLocker To Go qui permettra de sécuriser l’ensemble des données à travers une technologie de chiffrement à la volée sur les périphériques amovibles (disques durs externes, clés USB…). BitLocker To Go s’administrera selon des stratégies de groupes ce qui permettra de définir la politique de sécurité des données vis-à-vis de l’extérieur de l’organisation comme de l’intérieur pour l’échange de données (par exemple, les contenus d’une clé USB du service comptabilité qui ne doivent pas être lu par le reste des services de l’entreprise).

En terme d’usages, et donc de productivité, Windows 7 renforcera ses fonctionnalités de recherche. Le système permettra, en standard, de lancer simultanément des recherches locales à la machine, sur l’intranet de l’organisation comme sur le web. Un trois-en-un qui fera gagner du temps… si l’interface de l’outil est suffisamment bien conçu pour s’y retrouver dans la masse d’informations qu’il fera inévitablement remonter.

Les administrateurs apprécieront probablement la simplification des outils de déploiement de parc informatique que dans la gestion des postes de travail. Celle-ci passera par l’utilisation de VDI (Desktop Virtualization) qui met en œuvre (éventuellement avec des partenaires comme Citrix) la virtualisation du poste de travail depuis une gestion centralisée. VDI s’appuie sur le couple Windows 7/Windows Serveur 2008 R2. Par ailleurs, la plate-forme s’enrichira d’outils qui permettront de vérifier la compatibilité des applications entre elles mais aussi avec d’autres OS. D’autres outils, en ligne, permettront aux particuliers et PME de vérifier la compatibilité de leurs configurations avec 7 (Microsoft recommande un processeur d’1 GHz et 1 Go de RAM au minimum pour la version 32 bits).

La virtualisation sera également utilisée pour assurer la compatibilité des applications vieillissantes. Rappelons que 7 s’appuiera sur le noyau de Vista. Toutes les applications qui fonctionnent avec Vista seront supportées par 7. A contrario, celles qui fonctionnent avec XP mais pas Vista ne seront pas mieux accueillies par 7. C’est cette incompatibilité potentielle que Microsoft veut gommer en introduisant Windows XP Mode, une sorte de machine virtuelle basé sur Virtual PC exclusivement dédiée à Windows XP sur le poste de travail et qui permettra d’exécuter toutes les applications compatibles XP. Si la version 32 bits de XP est supportée, il reste à vérifier que Mode fonctionnera aussi pour l’édition 64 bits.

Windows 7 RC marque donc le début des tests grandeur nature pour les entreprises qui souhaiteront migrer rapidement sur 7, qu’elles soient sous XP (voire 2000) ou Vista. Microsoft les accompagnera à travers l’édition d’ un portail qui recensera les applications compatibles et continuera de travailler à la mise à niveau des autres. Des ressources en ligne exclusivement dédiées à Windows 7 s’enrichiront sur les réseaux Technet et MSDN de Redmond. L’éditeur en profite pour préciser que dans 75 % des cas, les drivers sont directement disponibles depuis le système et que 90 % de ceux qui ne le sont pas seront accessibles via le service Windows Update ou les sites des partenaires.

Windows 7 RC nécessitera sa réinstallation depuis la version bêta (qui plus est XP). Paradoxalement, une simple mise à jour depuis Vista suffira. De nouvelles clés d’installation seront disponibles, en nombre illimité cette fois (quand les serveurs de Microsoft seront de nouveau disponible ce qui n’était pas le cas au moment de la rédaction de ces lignes). La RC sera fonctionnelle jusqu’en juin 2010 avec une dégradation des fonctionnalités à partir de mars. Cerise sur le gâteau, Windows 7 RC est disponible en français.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur