Windows 7 : Microsoft pose de nouvelles conditions de prolongation

OSPoste de travail

Les clients disposant d’un abonnement Windows 10 (Enterprise E3 ou E5) ont accès à des mises à jour étendues de Windows 7.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans un document consacré à la fin de vie de Windows 7 prévue le 14 janvier 2020, Microsoft pose les conditions d’accès à des mises à jour étendues : disposer d’un abonnement Windows 10.

Il sera possible de « jouer les prolongations », à travers les fameuses mises à jour de sécurité étendues (ESU, pour Extended Security Updates) proposées pour un maximum de 3 ans après la fin de vie d’un OS Microsoft.

Pour Windows 7, les ESU sont accessibles depuis le 1er avril 2019. Elles couvrent les éditions Pro, Entreprise et Ultimate (pour l’édition Embedded, la gestion est confiée aux partenaires).

Un avantage donné aux abonnés

Les clients du service cloud Windows Virtual Desktop peuvent accéder gratuitement à ces ESU pour les bureaux virtuels sous Windows 7.

Les autres doivent, en règle générale, mettre la main au portefeuille. Les mises à jour étant cumulatives, le paiement est rétroactif au 14 janvier 2020, peu importe si la souscription est ultérieure.

Pour les clients de la Software Assurance et de Windows Entreprise E3., Microsoft prévoit des « tarifs avantageux ».

Pour les  utilisateurs de Windows 10 Entreprise E5, de Microsoft 365 E5 et de Microsoft 365 E5 Security, une souscription  aux ESU d’ici au 31 décembre 2019 permettra d’y accéder gratuitement pendant un an.

Pour pousser à la transition de Windows 7 vers Windows 10, Microsoft a mis en place plusieurs outils dont :

  • un répertoire d’applications ;
  • Windows Analytics, pour créer un inventaire des applications du parc informatique et évaluer leur compatibilité ;
  • Desktop App Assure, qui fait office de communication avec les équipes FastTrack pour résoudre les problèmes de compatibilité.

Windows 10 : une migration qui prend son temps

Dévoilée en juillet, une étude réalisée par la société de sécurité 1E, environ deux tiers du parc de PC actif a migré vers Windows 10. Un ratio qui correspond à ce qu’il ressort dans plusieurs autres enquêtes.

Pour plus de la moitié des décideurs britanniques et américains qui ont été interrogés, cela ne va pas assez vite. Et selon l’étude, l’une des entraves à cette migration provient de l’augmentation du travail à distance.

Pour 77% des DSI, cette pratique multiplie les inquiétudes en matière de sécurité.
Les mises à jour ne sont pas installées et ce, même dans des secteurs stratégiques comme l’énergie, le pétrole, ….

En outre, au-delà des carences de mise à jour de Windows, les décideurs interrogées ont admis que seuls les deux tiers des logiciels métiers de l’entreprise, et des applications, étaient véritablement à jour.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur