Windows 7 ne sera plus vendu avec de nouveaux PC

OSPoste de travail
Microsoft Windows © Microsoft

La version OEM de Windows 7 tire sa révérence en fin de semaine. Reste la possibilité de rétrograder un Windows 8 en Windows 7.

Ce 31 octobre, Microsoft cessera la vente de son système d’exploitation Windows 7 auprès des OEM. Il ne sera donc plus possible d’acheter un nouvel ordinateur fixe ou portable pourvu de ce système d’exploitation (même si – dans la pratique – les stocks des constructeurs devraient permettre d’aller au-delà de cette date).

Un coup dur pour les professionnels, dont un certain nombre ne souhaite pas passer à Windows 8. Les raisons les plus couramment mises en avant sont la volonté d’uniformiser l’expérience utilisateur sur tous les postes de l’entreprise (dans ce domaine, Windows 8 demeure assez différent de son prédécesseur), mais également la validation des applications, qui n’est que rarement effective sur le nouvel OS de Microsoft.

Seule option : la rétrogradation

Fort heureusement, le droit à ‘downgrader’ une licence de Windows 8 en Windows 7 reste ouvert aux entreprises. Windows 8.1 Professionnel comprend ainsi des droits de rétrogradation vers Windows 7 Professionnel ou Windows Vista Professionnel.

Le processus de rétrogradation est parfois pris en charge par les constructeurs, qui proposent le choix de l’OS à installer et activer lors de la première utilisation de la machine. Dans la négative, il vous faudra installer l’OS voulu par vos propres moyens, puis demander au service client de Microsoft de vous fournir un code d’activation.

Sur le même thème

Microsoft dévoile Windows 10 pour reconquérir l’entreprise
Microsoft testerait une version ARM de Windows Server
Windows à lui aussi droit à sa faille ShellShock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur