Windows 8 est-il prêt ? Oui selon Microsoft. Non selon Intel

Régulations
Windows 8 Intel Microsoft © Microsoft

Pas abouti Windows ? C’est ce que pense le CEO d’Intel, Paul Otellini… et certains analystes. Un avis que ne partage bien évidemment pas Microsoft.

Paul Otellini, CEO d’Intel, a jeté un pavé dans la marre, en soulignant que Windows 8 ne serait pas totalement finalisé. Bogues et fonctionnalités mal implémentées seraient encore présents. Gênant pour un produit aujourd’hui verrouillé en mouture définitive.

« Il reste encore des améliorations à fournir au système d’exploitation », aurait confié le patron d’Intel à une partie de son équipe basée à Taïwan, selon des indiscrétions dévoilées par Bloomberg.

Depuis, la firme de Santa Clara a tenté de redresser la barre via un communiqué de presse… sans toutefois remettre en cause directement les propos tenus par son CEO.

En fait, la vraie question pour le lancement d’un nouvel OS est de savoir dans quelle mesure le volume de bogues subsistants est supportable pour les utilisateurs finaux, rappelle ITespresso.fr.

Des avis partagés

Au-delà des critiques officieuses d’Intel, des analystes semblent partager le même constat, comme Michael Cherry qui travaille pour le cabinet de consulting Directions on Microsoft.

Une tendance qui rappellerait le cas de Windows Vista en 2007, dont la sortie avait été marquée par de nombreuses anicroches (des séries d’applications et de pilotes qui ne fonctionnaient pas).

Nous avons pour notre part réalisé plusieurs tests chez Silicon.fr. L’OS nous a semblé stable et efficace, même si nous regrettons le fait que le bureau classique soit mis au second plan (sans possibilité de configurer ce point), et que le menu démarrer disparaisse.

Microsoft confiant

De son côté, Microsoft organise sa défense et se montre fort logiquement confiant avec Windows 8.

« Avec 16 millions d’utilisateurs actifs pour la version preview, c’est le système d’exploitation le plus testé, le plus révisé et le plus opérationnel des systèmes d’exploitation dans l’histoire de Microsoft. »

Pour les entreprises, Microsoft a pris des initiatives pour garantir une certaine stabilité : l’éditeur a décidé d’autoriser les futurs détenteurs d’un PC acheté sous licence Windows 8 Pro, dont la sortie est attendue à la fin du mois octobre, à rétrograder, s’ils le souhaitent, vers Windows 7 Professionnel et Vista Business.

Crédit photo © Microsoft


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – De Windows 1.0 à Windows 7…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur