Boudé par les entreprises, Windows 8 est-il frappé par le syndrome Vista ?

Poste de travail
Windows 8, Microsoft, entreprises, Vista © Microsoft

En pleine migration vers Windows 7, la plupart des entreprises ne veulent pas entendre parler de son successeur, Windows 8. Le nouvel OS de Microsoft connaitra-t-il le même destin funeste que Windows Vista ?

Selon Forrester, l’adoption de Windows 8 au sein des entreprises ne devrait pas atteindre des sommets, les professionnels étant actuellement en pleine phase de migration… vers Windows 7.

Forrester : Windows 8 intentions d'adoption des entreprisesDans un billet en date du 16 novembre, David Johnson, analyste chez Forrester pour le volet infrastructures et l’exploitation professionnelle, considère que, dans la plupart des cas étudiés, les entreprises sont plutôt en phase de transition entre Windows XP et Windows 7.

Un processus déjà perçu comme onéreux, nécessitant une migration et une réactualisation d’applications, souligne ITespresso.fr. Sans compter les coûts RH associés au déploiement en entreprise. Alors Windows 8 peut attendre.

Des prévisions en baisse

Dans l’enquête de Forrester, seulement 4% des entreprises interrogées projettent de passer à Windows 8 dans les 12 prochains mois (le taux à la sortie de Windows 7 en 2009 était de 7%).

24% des firmes interrogées déclarent s’intéresser à Windows 8 mais ne pas avoir de plan spécifique de déploiement (49% pour Windows 7 à l’époque).

La majorité des nouveaux PC installés tournent sous Windows 7 en respectant un cycle de 3 à 5 ans. En sachant que la fin de support pour Windows XP est prévue pour avril 2014.

Le cabinet d’études IT précise que cette enquête a été publiée avant la sortie officielle de Windows 8.

Des freins importants

David Johnson énumère plusieurs réticences à passer sous Windows 8 alors que les budgets IT demeurent serrés en cette période de morosité économique :

  • le nouveau paradigme de sécurité et de gestion ;
  • la nouvelle interface Windows qui risque de dérouter les utilisateurs ;
  • la confusion entre Windows RT (sous architecture microprocesseur ARM) et Windows 8 ;
  • un nombre limité d’applications dans le Windows App Store (275 000 recensées) ;
  • les ressources largement sollicitées sur les tablettes tournant sous Windows 8…

De plus, le départ du directeur de la division Windows, Steven Sinofsky, n’est guère rassurant, juste après le démarrage commercial de Windows 8.

Néanmoins, le cabinet d’études considère que l’adoption de Windows 8 favorisera la généralisation du BYOD (“Bring Your Own Device” ou comment accéder aux informations de l’entreprise par des outils informatiques personnels).

Crédit photo : © Microsoft


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – À la découverte de Windows 8

Microsoft Surface : découverte en images

Image 1 of 8

Tablette Microsoft Surface Windows RT
Ce Windows RT, même amputé de certaines fonctionnalités, occupe 16 Go d'espace disque.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur