Pour gérer vos consentements :
Categories: Poste de travail

Windows Collaboration Displays : Surface Hub a de la compagnie

Où en est-on de l’initiative « Windows Collaboration Displays » ?

Voilà près d’un an et demi que Microsoft a officialisé cette gamme inscrite dans la lignée de ses Surface Hub, mais destinée à être alimentée par des constructeurs partenaires.

Ils sont aujourd’hui deux dans la boucle. D’un côté, le groupe japonais Sharp. De l’autre, une jeune entreprise basée au Royaume-Uni : Avocor.

Lors de l’annonce de la gamme, Microsoft avait fait référence à un modèle 70 pouces développé avec Sharp.

Ce dernier communique, depuis quelques semaines, sur la disponibilité commerciale du produit (référence PN-CD701).
Le tarif qu’on retrouve le plus chez les revendeurs est à 7 750 € HT (9 300 € TTC), dans les eaux du Surface Hub 2S.

Azure (IoT) est dans la salle

Pour ce prix, on a notamment :

  • Un écran 69,5 pouces (3 840 x 2 160 pixels ; 350 cd/m²) avec tactile à 30 points de contact
  • Une caméra 4K à 120 ° d’angle de vision
  • Un module IoT comprenant des capteurs de température, d’humidité, de luminosité et de présence

Ces capteurs seront exploitables avec une application WorkSpaces que Sharp entend ajouter début 2020 à son catalogue Synappx.
Ils le sont déjà avec l’offre Azure Digital Twins de Microsoft, pour créer des « jumeaux numériques » des salles de réunions et en optimiser l’environnement.

Le PN-CD701 n’est pas autonome : on y connecte des appareils. Jusqu’à 5 en l’occurrence, soit en HDMI, soit en USB-C (2 ports, assurant à la fois affichage sur interface DisplayPort, connectivité Ethernet, alimentation et transfert de données), soit sans fil (Miracast pour Windows et Android).

Sharp insiste sur la certification Skype for Business de son produit.

Avocor en dispose aussi pour son propre « écran de collaboration » W6555*.

Prix conseillé : 6 200 € HT pour une configuration similaire, mais en 65 pouces (370 cd/m² ; 20 points de contact pour le tactile).

* Nous affirmions initialement que le W6555 avait les certifications Microsoft Teams et Skype for Business. L’information est en cours de vérification.

Photos d’illustration © Sharp & Avocor

Recent Posts

OpenStack : la check-list SecNumCloud de l’ANSSI

Comment déployer OpenStack en conformité avec SecNumCloud ? L'ANSSI donne des options... en admettant certaines…

8 heures ago

Migration Cloud : FM Logistic déploie son infra VMware sur AWS

Le groupe de logistique français a mené un projet de Move to Cloud dont l’objectif…

13 heures ago

La stratégie GenAI d’Oracle se porte sur le low-code

La diffusion de l'IA générative dans l'offre d'Oracle se poursuit avec la dernière version d'APEX,…

13 heures ago

Du « sac à dos numérique » à La Suite Numérique : la DINUM rêve d’interconnexion

À travers La Suite Numérique, la DINUM a lancé un chantier d'interconnexion et d'extension du…

1 jour ago

IA : Meta retarde le lancement de ses LLM dans l’UE

Meta retarde le lancement de ses larges modèles de langage (LLM) Llama en Europe, après…

2 jours ago

Un malware piloté par émojis

Des campagnes cybercriminelles tirent parti d'un projet open source qui permet d'utiliser Discord en tant…

2 jours ago