Pour gérer vos consentements :

Windows Defender ATP veut protéger tous les terminaux en entreprise

Microsoft affiche une nouvelle fois sa volonté d’ouverture vers les plates-formes concurrentes pour déployer ses solutions. Cette fois-ci, c’est dans le domaine de la sécurité IT que l’interopérabilité s’établit.

La firme de Redmond va mettre son offre de sécurité Windows Defender Advanced Threat Protection (ATP) à disposition des utilisateurs de macOS et Linux. Mais aussi des terminaux mobiles sous iOS et Android.

Une seule console pour gérer la sécurité de l’ensemble des terminaux.

Cette solution permettra aux entreprises de gérer l’ensemble des appareils hétérogènes de leur réseau depuis une seule console.

Windows Defender ATP, introduit par défaut avec Windows 10 Anniversary Update en juillet 2016, est conçu pour détecter les attaques et les contrer en combinant logiciels s’exécutant sur chaque périphérique et un service Cloud qui alerte les services informatiques en cas de violations.

Pour mener à bien ce projet, Microsoft s’est attaché les services de plusieurs fournisseurs de sécurité :
– Bitdefender, pour sa technologie GravityZone en version Cloud de visibilité des malware et autres fichiers suspects;
– Lookout, pour son offre de Mobile Endpoint Security de protection des terminaux mobiles;
– et les systèmes Zenith de Ziften de lutte contre les attaques zero-day.

D’autres partenaires à venir

Ces partenaires sont « les premiers de plusieurs partenariats stratégiques à venir pour Windows Defender ATP alors que nous nous développons et innovons continuellement dans le but de donner aux équipes de sécurité de meilleures façons de détecter, d’enquêter et de répondre aux cyber-attaques et aux failles sur leurs réseaux », précise Rob Lefferts, responsable des partenariats au sein de Windows & Devices Group dans un billet de blog.

Il faut donc s’attendre à ce que Windows Defender ATP s’enrichisse d’autres technologies de sécurité. « Nos clients nous ont dit qu’ils voulaient une protection et une visibilité contre les menaces potentielles sur toutes leurs plates-formes de périphériques et nous nous sommes tournés vers des partenaires pour les aider à répondre à ce besoin », ajoute encore le responsable pour justifier la démarche de Microsoft.

Pour l’heure, seule l’intégration de BitDefender est disponible en Public Preview aujourd’hui. Celles de Lookout et Ziften le seront « bientôt », s’engage l’éditeur de Windows.

« Alors que les attaquants continuent d’évoluer rapidement, l’industrie de la sécurité doit travailler ensemble pour fournir des expériences et une technologie intégrées. », conclut Rob Lefferts joignant l’acte à la parole.


Lire également
Microsoft corrige encore Windows Defender en toute discrétion
Microsoft met analytique, Big Data et Cloud au service de Windows Defender
Une faille zero day repérée dans l’antivirus de Microsoft

Recent Posts

Ransomwares : que paient les PME en France ?

6 PME françaises sur 10 victimes d'une attaque de ransomware disent avoir payé jusqu'à 40…

3 jours ago

5G : le Canada rejette Huawei

Le gouvernement de Justine Trudeau a décidé, comme son voisin américain, de bannir le géant…

3 jours ago

Dell Technologies : les 5 dirigeants les mieux rémunérés

Les cinq principaux dirigeants de Dell Technologies ont obtenu une rémunération totale combinée de 93…

3 jours ago

WhatsApp s’ouvre aux entreprises, avec une API basée sur le cloud

Mark Zuckerberg et le groupe Meta ont trouvé un moyen de générer des revenus B2B…

3 jours ago

Windows 11 : le portail de téléchargement usurpé par des hackers

Des pirates ont détourné le portail officiel de téléchargement du système d’exploitation Windows 11 pour…

3 jours ago

Sauvegarde et restauration : Veeam dévoile la v12

Veeam dévoile la mise à niveau de son offre Backup & Replication (v12) et dévoile…

4 jours ago