Windows Defender succède à Windows AntiSpyware

Sécurité

Changement de nom et changement de stratégie pour l’antispyware de Microsoft

Windows Defender, la solution antispyware de Microsoft, sera bien intégrée à Windows Vista, le successeur de Windows XP.

Avec cette annonce, Microsoft confirme que sa technologie antispyware, issue de ses dernières acquisitions, rejoint sa stratégie de sécurité au c?ur de l’évolution de Windows. Dans le même temps, l’éditeur met fin à la question du modèle économique de son antispyware. Le discours tenu par Microsoft spécifiait que Windows AntiSpyware, premier nom de la solution, resterait gratuit pour un usage personnel, et pourrait devenir payant pour les entreprises. Intégré à Windows Vista, sa gratuité semble acquise sur le système d’exploitation de prochaine génération. En revanche, Microsoft a confirmé que Windows Defender sera disponible sur Windows XP. Sur un plan technologique, l’antispyware de Microsoft profitera des technologies antivirus de Sybari et Frontbridge, et en particulier d’un nouveau moteur de détection des spywares. A ce titre, si la menace des spywares progresse au même rythme que celle des virus, et si la tendance à la convergence des techniques illégales d’intrusion se confirme, les mises à jour directes ou via Windows Update pourraient se multiplier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur