Windows en catalan, en gallois, en gujarati…

Régulations

Nouvelle lubie de Microsoft: traduire ses logiciels dans des langues peu usitées. Et faire la nique à Linux?

La firme de Bill Gates ne perd pas le Nord. Même si Windows est intégré à 90% des PC dans le monde, cela ne suffit pas. Afin de s’attirer les faveurs de micro-marchés régionaux ou nationaux, l’éditeur lance le programme “Local Language”.

Il s’agit de traduire ses logiciels dans des langues peu usitées comme l’amharique, parlé en Ethiopie, le catalan, le gujarati, l’un des dialectes parlés en Inde, et le gallois. L’objectif est double: mieux attaquer ces micro-marchés et surtout rendre Windows plus séduisant auprès de ces pays ou régions pour qui la tentation est de se tourner vers Linux, moins coûteux que Windows. Evidemment, le discours officiel est tout autre. Pour Maggie Wilderotter, chargée des relations avec les gouvernements hors Etats-Unis, ces versions en langues locales de Windows ou de Microsoft Office pourrait encourager les ingénieurs de ces pays à développer de nouveaux programmes voire créer de nouvelles entreprises. Ce n’est donc pas du renforcement de position dominante…mais de l’aide au développement économique!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur