Windows Phone et les développeurs : les premiers chiffres de Microsoft

CloudOS mobilesSmartphones

Bientôt un an après les premières présentations de Windows Phone aux développeurs, Microsoft fait le point sur l’adoption de sa plate-forme mobile. Les premiers chiffres seraient… encourageants.

Microsoft réussira-t-il son pari Windows Phone, notamment grâce à Nokia? Si IDC en est convaincu, d’autres signes témoignent de l’intérêt grandissant de la communauté pour la plate-forme mobile de Redmond, notamment celle des développeurs. Près d’un an après les premières présentations de la plate-forme au Mix10, Brandon Watson, senior director de Windows Phone, présente les premiers chiffres relatifs à l’adoption de l’offre.

Ainsi, les outils de développement Visual Studio Express for Windows Phone and Expression Blend 4 for Windows Phone ont été téléchargés 1,5 million de fois. Par ailleurs, 36.000 personnes ont sorti leur portefeuille (99 dollars par an) pour rejoindre l’App Hub, la plate-forme d’informations et de services dédiés aux applications Windows Phone (et Xbox Live). Et le recrutement se poursuit au rythme de 1.200 développeurs par semaines. Au final, 11.500 applications sont aujourd’hui disponibles sur le Marketplace dont 7.500 payantes (avec 44 % d’entre elles qui intègrent une version d’essai gratuite). Et 1.100 applications tirent des revenus issus des annonces publicitaires grâce au programme Advertising Ad Control de Microsoft.

Des chiffres certes modestes mais minimisés par les 38 % d’applications recalées lors de l’obtention du certificat. Un taux relativement élevé que Microsoft veut rapidement réduire de 10 points en modifiant ses conditions de validation, notamment en regard des critiques remontées par les premiers concernés. De plus, la mise en ligne d’applications devrait monter en flèche très progressivement puisque seuls 40 % des développeurs référencés ont publié leurs applications. Soit 60 % qui devraient le faire prochainement. Enfin, notons que ces plus de 11.000 applications disponibles ont été téléchargées 12 fois en moyenne par utilisateur et par mois depuis la sortie des premiers Windows Phone 7 en novembre 2010. On est cependant encore loin des quelques 300.000 applications iPhone et 150.000 titres Android.

Une adoption que Microsoft entend accélérer, peut-être avec l’arrivée de nouveaux outils de développement en droite ligne avec la diffusion de la première mise à jour majeure. « Nous nous engageons maintenant à faire évoluer la plate-forme pour permettre à plus de développeurs de créer des applications étonnantes, avec plus de possibilités, plus de fonctionnalités, plus de clients et plus de marchés », prévoit Brandon Watson. Une stratégie que Microsoft détaillera à l’occasion du Mix11 le 21 avril prochain. Il n’en reste pas moins que les ventes des terminaux patinent. En janvier, Microsoft annonçait avoir vendu 2 millions de licences Windows Phone 7 à ses partenaires (certes en deux mois) sur 300 millions de smartphones en 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur