Windows Server : Microsoft impose TPM 2.0 au nom de la sécurité

CloudServeurs
Windows Server TPM

La prochaine version majeure de Windows Server nécessitera du matériel doté d’un module de plate-forme sécurisée TPM 2.0 activé par défaut.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Sans TPM 2.0*, pas de Windows Server. C’est, dans les grandes lignes, le message que vient de faire passer Microsoft.

La rupture n’est pas pour tout de suite. Elle interviendra avec la « prochaine version majeure » de l’OS* – qu’on peut supposer être celle distribuée sur le canal semi-annuel.

Cette dernière ne fonctionnera qu’avec les serveurs sur lesquels ce module de sécurité est intégré et activé par défaut.

De telles configurations garantiront l’accès, sans paramétrage supplémentaire, à des fonctionnalités telles que BitLocker. Ou encore Secure Boot, qui devra d’ailleurs être enclenché en standard sur toutes les plates-formes serveur vendues après le 1er janvier 2021.

Microsoft promet un niveau additionnel de certification qui aidera à identifier les équipements existants compatibles.

*  Le TPM (module de plate-forme sécurisée) repose sur un processeur de chiffrement. Dans l’univers du PC, il est notamment à la base de l’approche Secured-Core.

Illustration principale © Sashkin – Shutterstock

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT