Windows Vista : Bruxelles prépare des objections…

Régulations

La Commission européenne agite déjà les menaces. En ligne de mire: certains modules…

Alors que Microsoft n’en a toujours pas terminé avec l’épais dossier d’abus de position dominante (lire nos articles), la Commission européenne ouvre aujourd’hui un nouveau front. Bruxelles a en effet décidé de se pencher sur le très attendu Windows Vista, successeur de XP, dont la sortie est prévue en 2007.

Selon le Wall Street Journal, la commissaire européenne à la Concurrence Neelie Kroes a écrit à l’éditeur pour lui demander de respecter les règles de la concurrence avec son nouvel OS. “Nous espérons que Microsoft fabriquera Vista en conformité avec les lois européennes de la concurrence”, a déclaré Neelie Kroes au quotidien américain dans un entretien réalisé mardi. La lettre envoyée par Neelie Kroes ne constitue pas une mise en demeure formelle mais “un simple avertissement”, a poursuivi le porte-parole européen à la Concurrence Jonathan Todd. La Commission européenne a notamment prévenu Microsoft qu’il ne pourrait pas vendre Windows Vista en Europe s’il incluait certains éléments Microsoft tel le moteur de recherche MSN intégré à Explorer 7 qui pourrait ainsi faire de l’ombre à Google. Media Player devrait également être retiré de l’OS en Europe, à l’image de Windows XP N. “Nous sommes préoccupés par la possibilité que le prochain système d’exploitation Vista comprenne plusieurs éléments qui sont actuellement disponibles séparément chez Microsoft ou d’autres sociétés”, a déclaré le porte-parole de la Commission Jonathan Todd. “Les consommateurs réclament un système d’exploitation plus sûr et plus fonctionnel et Microsoft a conçu Vista pour répondre à cette exigence tout en respectant ses obligations légales”, a commenté mercredi un porte-parole de Microsoft à Bruxelles. Selon lui, le groupe n’a toujours pas reçu le courrier de la Commission. Vista est également visé par certains concurrents de Microsoft qui critiquent la fonction Welcome Center. Cette fonction s’active lors du ‘first-boot‘ (premier démarrage), la première fois qu’un utilisateur met en route son ordinateur ou qu’il installe Vista. A cette étape, l’utilisateur se verra proposer d’affiner ses préférences d’utilisation. Mais la page qui s’affichera pourra aussi contenir un panneau sur lequel des partenaires choisis par Microsoft (et payants ?) pourront afficher des offres ‘complémentaires’ de matériels ou logiciels, autrement dit des publicités. Cet espace publicitaire privilégié pourrait très vite devenir un argument pour les ennemis de la firme dans une nouvelle procédure antitrust. Enfin, en février, l’association ECIS, qui regroupe des poids lourds de la technologie comme IBM, Nokia, Oracle ou Sun Microsystems, a déposé une nouvelle plainte contre Microsoft. Selon des sources proches du dossier, cette plainte vise entre autres les ventes groupées incluses dans Vista.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur