Windows Vista, enfin disponible ! Retour sur un accouchement? difficile

Logiciels

Quelques heures après le lancement mondial du nouveau système d’exploitation
de Microsoft, version grand public, retour sur une naissance stratégique

Il aura fallu cinq années de développement intensif et deux reports avant que Windows Vista, le successeur de Windows XP, ne soit enfin disponible. Le système d’exploitation était attendu pour 2005, puis pour le début 2006, et enfin tombait le report au début 2007.

Le

30 novembre a bien été la date officielle du lancement de Windows Vista. Mais cette version enfin définitive depuis l’annonce de la RTM ? ” It’s time “, affirmait alors Jim Allchin, co-président de la division Platform and Services de Microsoft ? reste réservée aux seules entreprises contractuellement liées aux seules licences de l’éditeur.

Le lancement s’accompagnera de celui des deux compagnons quasi indissociables du système d’exploitation de Microsoft, Exchange Server 2007, et bien évidemment Office 2007, lui aussi annoncé très récemment dans sa version RTM définitive.

Tant de retard est inhabituel chez l’éditeur. On l’aura beau de le critiquer, mais ce serait déplacé, car pour une fois que Microsoft s’accorde du temps pour mieux finir les choses, quitte à abandonner certains projets en cours de route, et nous rendre une copie propre et sécurisée, on ne pourra que l’en féliciter après des années de sorties précipitées de produits mal finalisés !

Mais pour autant Windows Vista est-il si sécurisé que cela ? ” Vista est invulnérable ” a affirmé Steve Ballmer avec sa gouaille doublée d’un zeste de provocation habituelle. D’autres sont plus dubitatifs, à l’image de Symantec, qui estime, un peu trop tôt sans doute, que Windows Vista est truffé de failles ?

Une affirmation qui nous semble tout d’abord peu fondée, car basée sur des versions bêta à l’époque non finalisées et pas compilées, et surtout qui cache un autre problème, qui ne concerne plus Microsoft : les éditeurs sont-ils prêts pour Vista ? Certes en interne Microsoft affirme avoir tout fait pour que la migration se passe en douceur. Vista sera livré avec 19.500 pilotes, par exemple.

Mais pour certains éditeurs, et non des moindres comme Symantec ou McAfee, un combat d’arrière-garde s’est engagé. Développées sans respecter le cahier des charges de Microsoft, la migration vers Vista de leurs applications se fait dans la douleur, et la nécessaire réécriture du code. Indéniablement ça fait mal !

Un autre combat, plus politique celui-là, est livré en Europe. Que reproche-t-on à Microsoft ? La faible interopérabilité de son OS. Un comble pour l’éditeur qui a beaucoup travaillé dans ce sens et nous a évoqué avec nous sa stratégie d’interopérabilité.

Cet autre combat sera plus long et sans doute plus difficile ! Bruxelles a exprimé son désaccord sur des fonctions de sécurité intégrées dans Vista. Adobe et Symantec, rejoints par d’autres éditeurs, ont interpellé la Commission européenne. Un point de vue qui n’est pas celui de tous, à commencer par Eugène Kaspersky, qui ” ne condamne pas la stratégie Sécurité de Microsoft “.

De son côté, Microsoft affirme vouloir jouer la transparence et a édicté des règles de conduite vis-à-vis des ses concurrents. Il a même modifié Vista pour l’Europe afin de répondre aux exigences de Bruxelles en matière de sécurité et de concurrence. Et il a ouvert le code de Vista aux éditeurs de sécurité, une démarche qui n’a pas satisfait tout le monde? Symantec a même indiqué qu’ il ne veut pas de l’API de sécurité de Vista !

La sécurité, encore et toujours ! C’est au-delà des années de développement du code le focus de l’éditeur, qui d’ailleurs n’a pas hésité à se soumettre au verdict des hackers. Microsoft a tenté de mettre tous les atouts de son côté. Il a même coupé l’herbe sous le pied des pirates et verrouillé ses clés d’activation.Il a même donné un coup de pouce à la fondation Mozilla pour s’assurer que le navigateur Firefox et le client de messagerie Thunderbird tourneront sous Vista.

En tout cas il y en a un qui, fidèle à sa vision quelque peu opposée à celle du géant de l’édition, n’a pas manqué de nous mettre en garde, le Gartner, qui déconseille la migration vers Vista avant 2008 !

Mais ne gâchons pas notre plaisir, car qu’il s’agisse de Windows Vista ou d’Office 2007, Microsoft nous a réservé quelques surprises, en particulier sur l’interface de son produit, qui les rendent très agréables à l’usage, ce que d’aucun appelle ‘gains de productuvité’.

Microsoft a même fait évoluer son ‘hardware’, en particulier aves des claviers et souris optimisés pour Vista… Quant à ceux qui hésitent à acquérir un PC – sans Vista, les versions grand public et OEM ne seront disponibles que le 30 janvier – en cette fin d’année, qu’ils se rassurent, l’éditeur a prévu des cadeaux pour faciliter la mise à jour vers Vista.

Attention, en revanche, Windows Vista nous prose une nouveauté dans l’environnement Windows, un OS qui fonctionne en mode 3D et se nomme Aero. Une interface qui ne sera pas accessible pour tous, et qui exige une configuration matérielle plutôt récente. A ce propos, Microsoft a dévoilé dès les conférences WinHEC les configurations ‘idéales’ pour Vista.

Mais savez-vous que chez Microsoft certaines équipes ne seront certainement pas de la fête ce jeudi ? Ils travaillent, les pauvres, sur Vienna, le successeur de Windows Vista !

Après la version entreprise, voici venu le temps de la mouture grand public.

Symantec annonce la disponibilité de sa nouvelle version de Ghost Solution Suite 2.0, solution de création d’images et de déploiement, supporte Windows Vista et x64. Un retour opportun au moment où de nombreuses configurations vont migrer sur le nouveau système d’exploitation de Microsoft.

L’arrivée de Windows Vista pourrait modifier le marketing et la distribution des ordinateurs personnels, aspirés par le marché des consoles multimédia ou autres ‘media-centers’.

Attention néanmoins, les utilisateurs de XP qui souhaite migrer vers Vista doivent avoir validé la licence XP par WGA sur le site de Microsoft. Du coup, si le nouvel OS deviendra une réalité pour les futurs acquéreurs de PC, pour les autres, la migration sera peut-être plus difficile.

Vista fait son show de Paris à New-York. Les deux capitales mythiques ont été choisies pour accueillir un méga-événement avec effets spéciaux en plein air: rendez-vous à l’Arche de la Défense, à l’occasion du lancement de Vista ‘grand public’.

La firme de Redmond a également prépare l’événement. L’éditeur a signé un accord avec TF1 pour faire la promotion de son OS.

Notons au passage que l es magasins spécialisés attendent le rush avec impatience.

Quant à, l’avenir, il se précise. Vista n’est pas encore disponible et pourtant un service pack est déjà en route.

Et la concurrence grogne : les membres de l’Ecis (IBM, Oracle…) estiment que Windows Vista pose les mêmes problèmes de concurrence qu’XP, l’éditeur risque donc d’être à nouveau poursuivi au niveau européen pour des pratiques similaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur