Windows Vista : la gestion des méta-données poserait problème

Régulations

Un rapport du Gartner pointe du doigt les risques induits par la gestion des méta-donnés dans Vista, le futur remplaçant de Windows XP

L’évolution de Microsoft vers les standards du marché, en particulier l’adoption intégrale du format XML sur les documents, pourrait susciter quelques soucis: le cabinet d’études, aux positions parfois controversées, croit savoir que des problèmes de sécurité se poseraient dans Windows Vista, ainsi que dans Office 12.

Deux analystes du Gartner, Michael Silver et Neil MacDonald, viennent de publier un rapport sur le sujet. Polémique pour faire du bruit ou risque réel? Les méta-données accompagnent et renseignent les fichiers. Il peut s’agir de mots clés, pour faciliter la recherche par exemple, ou décrire les documents. En tout cas, elles peuvent être lues et éditées par l’utilisateur. Mais ce que le Gartner pointe dans les méta-données, c’est précisément cette capacité à lire ces données de “superstructure” qui pourrait permettre à un utilisateur non autorisé de rechercher, scruter, lire et modifier un document. De plus, ce système de méta-données n’est pas obligatoirement le même pour tous. A ce titre, une information associée à un document peut être interprétée différemment selon l’environnement où elle s’exécute. Gartner évoque l’exemple d’une information sous forme d’un ‘tag’ lié à un risque client qui pourrait si le document parvient entre les mains de ce dernier lui révéler une opinion susceptible de peser sur a relation commerciale. Les analystes du Gartner conseillent donc aux entreprises de mettre en place des règles d’usage des méats données, ainsi que de faire appel à des outils tiers afin de les gérer. Mais sur ce plan la tâche risque d’être un peu plus délicate ! En effet, si une application comme Office 2003 permet d’automatiser la suppression des métas données, dans les derniers développements de Microsoft sur Vista cette option serait manuelle. Sur ce plan, c’est à Microsoft que Gartner conseille de modifier sa stratégie. Au final, il reviendra aux entreprises qui adopteront Windows Vista de s’inquiéter de ces fonctionnalités et de valider leur politique sur l’usage des métas données.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur