Windows XP fait de la résistance

ComposantsDSIProjets
Windows 10

Près d’un an après sa mise à la retraite, XP continue à équiper une part significative des PC. Ses parts de marché ont même connu un léger rebond en février !

Depuis le début d’année, Windows XP, l’OS que Microsoft a cessé de supporter en avril dernier, n’est plus que le troisième OS le plus utilisé dans le monde sur les machines desktop, derrière Windows 7 et Windows 8.1. Mais le vieillissant système fait de la résistance : selon les statistiques de StatCounter, il équipe 12,23 % des ordinateurs dans le monde en février, soit un léger rebond par rapport aux 11,99 % de janvier. De son côté, Windows 7 régresse un peu à environ 54 %. Tandis que la progression la plus nette est à porter au crédit de Windows 8.1, qui gagne près d’un demi-point en un mois (à 14,78 %). La percée du dernier OS de Microsoft s’explique toutefois largement par le recul très net de Windows 8, passé en un an de 7,91 à 4,13 %.

Statcounter

Seul l’OS X d’Apple, qui se glisse à la quatrième place, vient perturber la domination sans partage de Microsoft sur les OS. En février, selon StatCounter, l’OS des Mac s’adjugeait une part de marché de 9,09 %, stable par rapport à janvier.

En France, OS X est d’ailleurs le troisième OS le plus utilisé, avec 13,64 % de parts de marché. Devant, Windows 7 (plus de 45 %) recule, mais conserve une marge sur Windows 8.1, en nette progression (à 21,47 %). XP n’équiperait plus que 6,84 % des machines de l’Hexagone.

Notons que l’autre société qui suit chaque mois les parts de marché des OS, Netmarketshare, place de son côté XP au troisième rang mondial, avec 19,15 % de parts de marché sur le desktop. Là encore, un niveau en progrès par rapport à celui enregistré ces derniers mois. Si Windows 7 est, dans ce classement également, l’OS de référence (avec près de 56 % du total), Windows 8 .1 n’est crédité que de 10,5 % environ.

A lire aussi :

Migration de Windows Server 2003 : pourquoi bon nombre de DSI ne seront pas prêts
Windows XP : Microsoft divise par 10 le prix de son support étendu
Windows XP passe sous la barre des 25 % de parts de marché


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur