Windows XP gratuit en Russie !

Régulations

En l’absence de législation protégeant suffisamment la propriété intellectuelle, des millions de PC russes sont équipés de Windows XP à la barbe de Microsoft, sans que les intégrateurs ne reversent de royalties à ce dernier

La situation est identique en Russie, en Chine ou en Inde : alors que le reste du monde reverse en moyenne 60 dollars à Microsoft pour chaque PC équipé du système d’exploitation, les intégrateurs de ces pays ‘oublient’ d’inclure le coût de la licence dans leur prix, et donc ne reverse rien à Microsoft.

En Russie, comme dans les autres pays cités, ce sont des millions de licences qui échappent ainsi à Microsoft. Et le premier éditeur mondial, tout comme ses concurrents sur les logiciels, n’y peut quasiment rien ! En effet, soit la législation de ces pays n’est pas adaptée à la protection des droits intellectuels, quand elle les reconnaît, mais aussi les services de police sont tout à fait incapables d’endiguer ce flot de piraterie. En Europe de l’Ouest, Microsoft semble estimer que les services de la BSA (Business Software Alliance) remplissent avec plus ou moins d’efficacité leur rôle de sensibilisation aux méfaits du piratage. En revanche, Microsoft, principale victime de ces actes de piraterie moderne -puisque son système est au c?ur de tous les PC- ne peut pas renforcer les mesures anti-piraterie dans ces pays à la législation trouble voire aveugle. Quant aux tentatives de réduction concertée et politique du prix des licences, à l’image de l’offre à 35 dollars faite au gouvernement thaïlandais pour Windows XP et Office, il semblerait que la démarche ait fait un bide. Pourquoi acheter ce que l’on peut obtenir gratuitement sans que la loi ne puisse rien contre vous ?!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur